Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 25Article 558179

General News of Wednesday, 25 November 2020

Source: Cameroon Info

Succession de Biya: les confidences de Maurice Kamto à un cadre du MRC

Le trésorier national adjoint du MRC déclare que son leader n’a pas été abandonné par ses militants.

Thierry Okala Ebodé a été interviewé le matin du 24 novembre 2020 par Radio Equinoxe. Le trésorier adjoint du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) est revenu sur les arrestations des leaders de ce parti d’opposition. «La stratégie consiste à faire taire le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun. On est dans une démarche similaire à celle de l’UPC à son époque. Même si on n’a pas encore commencé à zigouiller, à couper les têtes, on n’en est pas loin. C’est-à-dire une démarche pour empêcher le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun de continuer à se déployer, à faire son activité de mobilisation, d’implantation sur l’ensemble du territoire national et ailleurs», a-t-il soutenu, ajoutant qu’il s’est lui-même préparé à l’idée de se faire arrêter.

Le docteur en sciences politiques frais émoulu en vient à conclure que le Cameroun a régressé sur le plan démocratique. «Au Cameroun ce n’est plus discutable, nous sommes dans une dictature proche du nazisme. Peut-être même que nous avons dépassé ce que le gouvernement de Pinochet avait fait ou ce que le gouvernement de Corée du Nord fait. C’est devenu terrible. C’est-à-dire que ce n’est plus ce Cameroun où on s’est battu pour avoir les libertés, la démocratie», clame l’opposant. Pour lui, par rapport aux arrestations des leaders du MRC, le régime s’est mis dans une situation inconfortable.

Okala Ebodé déclare que ses camarades de parti ont manifesté leur mécontentement au système des Nations Unies sur leur silence en rapport avec la situation de Maurice Kamto. Il ajoute que la direction du MRC s’emploie à contenir les militants en colère. «Les militants trépignent d’envie d’en découdre, mais notre objectif n’est pas d’envoyer les gens au casse-pipe. Le professeur Kamto lui-même a dit qu’il ne marchera pas sur le sang des Camerounais pour aller à Etoudi». Il soutient que le fait que des Camerounais soient allés manifester devant le domicile de Kamto est la preuve qu’ils ne l’ont pas abandonné. Il prévoit que d’autres mobilisations du genre pourraient se multiplier. Répondant à une question en rapport avec la possible interdiction de son parti, il déclare: «si le MINAT avait la possibilité de dissoudre le MRC il l’aurait fait il y a très longtemps».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter