Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 05 07Article 462666

Politique of Tuesday, 7 May 2019

Source: camerounweb.com

Succession de Biya: 'des manoeuvres se trament dans les arcanes du pouvoir'

C'est à cette conclusion qu'est arrivé le député du parti SDF à l'Assemblée nationale l'Honorable Jean Michel Nintcheu suite au decret de 'délégation PERMANENTE de signatures' que Paul Biya a signé faisant ainsi de Ferdinand Ngoh Ngoh le second 'homme fort' de la République.

Dans une analyse publiée sur les réseaux sociaux, le membre du bureau exécutif national du parti du chairman Nii John Fru Ndi estime que "cette délégation PERMANENTE renforce effectivement la suspicion sur sa capacité physique et psychique à pouvoir assumer cette haute charge".

Ci-dessous l'analyse de l'Honorable Jean Michel Nintcheu

Ce décret pose plus de problèmes qu'il n'en résout en ce sens qu'il fait mention de la délégation PERMANENTE de signatures. Il est constant que la Constitution prévoit que le Président de la République délègue certaines de ses attributions aux ministres dans leur domaine de compétence.

Le SG/PR a rang de ministre mais ne dispose pas, en dehors de la présidence de la République, d'un domaine de compétence qui lui est propre et dans lequel il peut prendre directement des décisions. Le fait qu'il soit chargé que de la coordination des services de la Présidence de la République ne nécessite aucune délégation susceptible de faire l'objet d'un décret rendu public du Président de la République. Il ne saurait être investi d’un pouvoir direct de décision en dehors des prérogatives qu’il peut exercer sur le personnel en service à la Présidence de la République. Le terme PERMANENT utilisé sans la moindre délimitation des domaines de compétences signifie clairement que le secrétaire général à la présidence de la République a reçu, à compter de la date de signature dudit décret, une délégation générale et surtout illimitée des pouvoirs d’un proclamé élu au suffrage universel à un collaborateur non élu.

Du fait de son âge très avancé, cette délégation PERMANENTE renforce effectivement la suspicion sur sa capacité physique et psychique à pouvoir assumer cette haute charge qui commande disponibilité permanente et ardeur au travail. Il y a des signes qui ne trompent pas. Cette délégation PERMANENTE est la preuve que M. Biya est au bout du rouleau et il est difficile de donner du tort à ceux qui estiment que des manoeuvres malsaines et basses se trament dans les arcanes du pouvoir.