Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 02Article 517507

General News of Tuesday, 2 June 2020

Source: lea-camer.com

Succession de Biya: Sismondi Barlev Bidjocka prédit des règlements de compte


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La nomination André Mama Fouda à la tête du Conseil d’Administration du Centre Hospitalier de Recherche et d’Application en Chirurgie Endoscopique et Reproduction Humaine (CHRACERH) ne fait apparemment pas l’unanimité au Cameroun.

Suite au décret présidentiel daté de ce 27 mai 2020, plusieurs voix se sont soulevées pour protester contre l’octroi de ce poste à l’ancien ministre de la Santé publique.

André Mama Fouda nommé le 27 mai 2020, plus d’un an après sa sortie du gouvernement, remplace à ce poste Séraphin Magloire Fouda, l’actuel Secrétaire général des services du Premier ministre.

Dans un gros coup de gueule lancé sur les réseaux sociaux, Sismondi Barlev Bidjocka, s’est insurgé contre la nomination d’André Mama Fouda.

Selon le journaliste, c’est le décret présidentiel de plus.

‘’ Si le président Biya ne se décide pas à reprendre un peu les choses en main, il y aura trop de règlements de compte à son départ?! non pas venant de l’opposition, mais beaucoup de sang risque de couler avec des frustrations internes, le mépris dans les nominations ; la nomination de Mama Fouda est une nomination de trop?! C’est la goutte d’eau de trop, c’est exagéré?! non seulement l’individu est un tribaliste invétéré, mais aussi un incompétent doublé d’un prévaricateur...

Plusieurs générations de jeunes formés, diplômés et compétents attendent, mais des individus se comportent comme si le pays était leur maison familiale. Non, non, et non?! ''

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter