Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 18Article 563366

General News of Friday, 18 December 2020

Source: www.camerounweb.com

Succession à Etoudi : Robert WAFO déballe tout sur le complot contre Dion Ngute

Jean Robert WAFO, le chargé de communication du SDF était l’invité Sacré Matin sur Radio Balafon ce 18 décembre 2020. Il a saisi l’occasion pour faire d’étranges révélations sur les batailles en cours à Etoudi pour la succession de Paul Biya. Le premier ministre Joseph Dion Ngute fausserait actuellement des plans des barons du sérail qui ne le voyaient pas venir.


« Après la nomination de Dion Ngute, il a pris sur lui de rencontrer les forces vives dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest et il avait dit qu'il est porteur d'un message du président de la République qui annonce la tenue prochaine d'un dialogue où tout sera mis sur la table à l'exclusion de la sécession. Deux jours après, sur une télévision étrangère (France 24), on a vu son ministre, le ministre de l'administration territoriale Atanga Nji, monté au créneau pour dire que le dialogue ne portera pas sur la forme de l'Etat. Vous ne vous rendez pas compte que c'est le grand soir ? », a-t-il déclaré sur les ondes de Radion Balafon.

A en croire Jean Robert WAFO, le régime de Yaoundé est en collusion avec les Ambazoniens des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Pour convaincre l’opinion, il donne l’exemple de l’incendie de la maison de Joseph Dion Ngute la vieille de sa nomination comme premier ministre alors que personne n’était au courant de cette décision. Il ne comprend pas non plus pourquoi les militants du SDF qui œuvrent pour la fin de la guerre au Noso sont attaqués par Amba Boys alors que les cadres et militants du RDPC ne sont pas inquiétés.


« Ce qui se passe actuellement au Cameroun, c'est la préparation du grand soir où le pouvoir va changer de main. On a comme l'impression que Dion Ngute est comme le cheveu dans la soupe de certaines personnes, celui qu’on n’attendait pas. Alors qu'il n'était pas en pleine exposition médiatique, alors que personne ne s'attend que sa maison soit brûlée, le lendemain on le nomme premier ministre. A qui profite le crime ? Durant les élections, il ressort des témoignages de nos cadres de ce côté-là que les candidats du RDPC n'ont pas été inquiétés du tout. Par contre nos candidats, nos militants étaient inquiétés chaque fois alors qu'en ce qui concerne la résolution de la crise anglophone il n’y a aucun parti qui a porté ce projet comme le SDF. A qui profite la crise anglophone ? », interroge-t-il.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter