Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 08Article 554575

General News of Sunday, 8 November 2020

Source: www.camerounweb.com

Success-story : Canal 2 International rend homage à Victor Fotso

La télévision privée du Cameroun a publié sur sa page Facebook, une belle biographie de l’homme d’affaire et milliardaire camerounais Victor Fotso.

Victor Fotso est né le 26 juin 1926 à Bandjoun dans la région de l'Ouest Cameroun.

Il est le premier né d'une famille dont le père polygame avait 17 enfants. De sa mère Thérèse MAPTUÉ il est le premier enfant sur 5.


En 1959, lors d'une tournée au Cameroun, Pierre Castel le rencontre et lui remet un stock de vin en dame-jeanne à distribuer. Il écoulera toute la marchandise, ce qui scellera le début d'une relation de fournisseur-distributeur des produits de la Brasserie et Glacières Internationales (BGI). C'est ainsi commença le commerce général comme distributeur à Mbalmayo.
En plus d'être un commerçant, Fotso Victor s'avère être un homme d'affaires et un industriel.


De 1955 à 1960, il sera très actif dans le transport en commun. En parallèle, en 1956, il construira un centre commercial à Mbalmayo.
En 1967, il ouvre le cinéma ABBIA à Yaoundé.


En 1970, il crée la société Africaine de Fabrication de Cahiers (SAFCA).
En 1974, il fonde PILCAM, qui est une fabrique de piles.


Le cinéma ABBIA fonctionnera si bien que en 1977, il rachètera le cinéma le WOURI à Douala. Mais au courant des 1980, il laissera ce business en chûte libre, du fait de l'avènement de la télévision.

En 1983, il fondera à Paris avec le français Jacques LACOMBE la Compagnie Internationale de Service (CIS).


Le groupe Fotso Victor comptera les sociétés : GFA, FERMENCAM, FABASSEM, FISHCO, PHYTOCAM, PILCAM, SAFCA, PROLEG, UNALOR, SOPICAM et enfin la banque CBC.


Son engagement politique ne sera pas en reste. En janvier en 1996, il est élu maire de la commune rurale de Bandjoun, et sera réélu au même poste en février 2020.


Sur le plan philanthropique, la ville de Bandjoun aura largement bénéficié de sa générosité.


Il y a construit sur fonds propres, l'hôtel de ville de Bandjoun et l'église de la ville. Il est également le fondateur de l'Institut Universitaire de Technologies (IUT) de Bandjoun.


Évacué en France pour des raisons de santé, ce pionnier de l'économie camerounaise passera l'arme à gauche le 19 mars 2020 à Neuilly-sur-Seine.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter