Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 29Article 552652

General News of Thursday, 29 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Steve Fah à Kumba : le discours a changé (vidéo)

Quelques jours après l’attaque meurtrière de Kumba, le web comédien camerounais Steve Fah s’est rendu sur les lieux du drame avec son équipe. Contre toute attente, ils ont été autorisés à accéder aux scènes du crime. Pour plusieurs internautes, leur présence sur place peut compromettre l’enquête censée faire la lumière sur le drame.

« Je me garde de juger cet humoriste. Mais là je pense que Ces images sont simplement inacceptables.
Comment est-ce que les forces de sécurité et de défense peuvent autoriser à l’humoriste Steve FAH, de pénétrer sur la scène de crime de Kumba moins d’une semaine après un crime de guerre ?
Il n’a même pas de protection. C’est à dire si des indices d’une scène criminelle s’y trouvent ou ont échappé aux enquêteurs ils ont été compromis.
On ne peut pas avoir une scène de crime pareille qui suscite l’indignation de la communauté internationale et on joue avec.
Une scène doit rester protégée au maximum parce que si des indices ont échappé aux légistes ou aux enquêteurs ils peuvent à tous moments revenir pour poursuivre leurs enquêtes.
Pour toute personne lucide et sérieuse qui voit cela c’est simplement désolant et navrant.
Cela prouve à suffisance que la quête de vérité sur les massacres de Kumba n’est peut-être pas la priorité de ce gouvernement. C’est très triste.
Nous devons parfois être sérieux dans ce pays », a publié Boris Bertolt.

Le discours a changé

En dehors des lieux du drame, Steve Fah a également visité les familles des victimes à qui il a présenté sa compassion. Il s’est enfin rendu aux chevets des blessés dans les hôpitaux. Le comédien qui tenait un discours virulent envers les séparatistes qu’il accuse d’être les auteurs des attentats de Kumba sans la moindre preuve a subtilement changé de langage. Fah joue désormais au rassembleur. Il appelle à une résolution de la crise anglophone, ce qu’il a manqué de faire dans sa précédente vidéo où il tentait de faire croire au monde que la crise est passée et que les élèves devraient retourner à l’école.


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter