Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 23Article 582628

General News of Tuesday, 23 March 2021

Source: Actu Cameroun

Stations-Service au Cameroun : les risques d'incendie sont réels

Les dispositions sécuritaires éditées par le ministère de L’Eau et l’Energie ne sont pas entièrement respectées par les compagnies pétrolières.
Samedi 19 mars, au carrefour Ekounou, il est 13h 34. Les véhicules de couleur jaune forment un rang devant les pompes à essence et à gasoil de la station-service MRS. Les taximen veulent compléter le carburant avant remettre le véhicule à un autre chauffeur. L’ambiance est presque habituelle. Des intrigues par là et des injures par là. Tout le monde trouve son compte. Une corde est tendue sur les espaces destinées au stationnement pour éviter que les petits commerçants ne s’installent.

Chose perdu puisque à la lisière de la limite du terrain de la station dans des boutiques de fortune soufflent les musiques d’ambiance. Le coin est animé. A la Station Ola Énergie du carrefour Kondengui, des bars domine sa barrière arrière. Au quartier Nkolndongo et Mvog-Mbi, la Station total partage le même mur avec des Établissements secondaire et universitaire du groupe Siantou. Dans d’autres stations de la capitale de Yaoundé c’est le même constat en cette heure de la journée.

La proximité des stations-services avec les habitations et les établissements scolaires violent les dispositions d’autorisation d’ouverture de stations-service au Cameroun. Selon l’arrêté du 05 janvier 1998 du ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee), « une distance minimale de 500m mesurables à partir des extrémités adjacentes doit être observée entre les stations-service et les établissements, bâtiments et lieux publics. Elles doivent prévoir une servitude de cinq mètres de large à l’intérieur de la station-service pour permettre une intervention des services de lutte contre les incendies, un mur pare-feu construit conformément à la réglementation en vigueur, des moyens de lutte appropriés contre les feux et hydrocarbures ».

En effet, ces dispositions ne sont pas entièrement respectées par les compagnies pétrolières, propriétaire des stations-service, à cause de la rude concurrence qui existe entre elles. Pour cela, elles utilisent toutes les techniques modernes pour se rapprocher de leurs clientèles, foulant au pied des dispositions secondaires de sécurité. Toute chose que réfutent les gérants de stations-service.

« En cas d’incendie, nous avons des extincteurs, des bacs à sable et un bouton d’alarme pour évacuer les alentours », explique Amadou Mbouli, le gérant de la station-service de Nkolndongo. Et d’ajouter : « Nous isolons des magasins contenant des matières dangereuses comme les stations de Carburants, les cages d’acetylène et d’oxygène, nous prévoyons le cloisonnement et le compartimentage pour limiter l’expansion du début d’incendie, des portes coupe-feu mais aussi des issues de secours comme des Extincteurs ».

A Tradex pour sauvegarder les populations, elle a décidé d’installer ses 190 stations-service à l’entrée des grandes villes, précisément à proximité des routes nationales. D’après un pompiste de la stations-service Tradex, située à Centrée Cité verte, cette stratégie visait aussi à préserver la tranquillité des populations des bruits des véhicules, des klaxons des sifflets et en plus des odeurs de carburant.

Les stations-service fonctionnent sous le contrôle de plusieurs ministères à l’instar du ministère du Commerce qui contrôle la qualité de l’essence, le ministère de l’Eau et de l’Energie régule, l’approvisionnement est géré au niveau de la SCDP, et enfin le ministère de l’Environnement contrôle l’hygiène et recycle les déchets. L’agrément d’ouverture de stations-service peut être suspendu ou retiré pour tout manquement aux conditions édictées, suivant les modalités établies. Sauf dispositions particulières contenues dans des conventions spécifiques. L’agrément est valable pour une durée de 15 ans renouvelable.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter