Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 15Article 579892

General News of Monday, 15 March 2021

Source: Actu Cameroun

Spiritualité: Christian Tumi s’initie à la religion ancestrale

Le Cardinal sorti le 07 mars dernier dans une case sacrée à Bamenda envoie un message important aux africains.


Vêtu d’une tenue traditionnelle originaire des grassfields précisément de la région du Nord- Ouest, le Cardinal Christian Tumi s’est rendu visible le 07 du mois courant avec une calebasse et l’arbre de paix posés entre ses jambes. Après avoir passé un rite initiatique conforme à la religion africaine authentique, le prélat a ainsi renoué avec racines malgré toute une vie consacrée au catholicisme. Conscient que son action est susceptible de créer un débat au sein de la communauté catholique, elle laisse entrevoir un message clair chez les africains en général et les camerounais en particulier.

Sur une image des fins de la cérémonie les maîtres initiateurs ne cachent pas leur fierté, un grand sourire se dégage de leur visage en même temps qu’ils rangent les objets ayant servis au cérémonial d’ascension du nouvel initié, parti du monde profane vers le sacré. En recevant son baptême traditionnel Christian Tumi âgé de 90 ans force l’admiration des kémites ou animistes de plus en plus actifs dans la protection, la défense et la promotion de la spiritualité africaine manifestée par une connexion avec le monde des ancêtres.

« Nous souhaitons la bienvenue à notre frère initié Christian Tumi qui a finalement compris la valeur et l’importance de nos traditions. Nous sommes heureux de le compter désormais parmi nous. Vivement que sa sagesse éclaire toute cette jeunesse africaine sur qui nous comptons pour vulgariser le culte de nos aïeux ». Maître Moukoulimba 40 ans du rite balagwei des pygmées de l’Est du Cameroun dévoile toute sa fierté devant la décision de l’impétrant de rejoindre le modèle de la spiritualité africaine et bantoue.

Toutefois le rapprochement des prélats de la tradition africaine date. L’Abbé Ngomsi, Albert Dongmo, Angelbert Mveng et Christian Tumi pour le cas présent font croire à un attachement de ces derniers aux us et coutumes de chez nous. Contrairement à certains courants religieux connus sous l’appellation« églises de réveil» qui proscrivent la rupture fondamentale avec nos mœurs, les prêtres catholiques africains dans leur majorité ont pu conserver l’essentiel de notre civilisation caractérisée par la croyance.

L’initiative de Christian Tumi va sans doute inspirer le corps sacerdotal camerounais qui aura pour raison de voir ses membres poursuivre le chemin spirituel africain dans les rituels typiques de nos grandes aires ethno culturelles. Dans les faits l’opinion adoube le geste du Cardinal. Même si d’aucuns y voient en cela la forte odeur du syncrétisme les autres soutiennent dans un premier temps le message que transmet l’homme, ensuite les signes d’un appel à intégrer les cercles de la mystiques africaines pour y découvrir dans nos religions les puissances cachées.

Né en 1930 à Kumbo dans la région du Nord- Ouest Christian Wiyghan Tumi a été consacré prêtre en 1966 avant de gravir les plus grandes échelles de l’apostolat dans les années 1980-1990. Son initiation dans l’ésotérisme africain pur convainc plus d’un de la nécessité de renouer avec notre Essence, preuve de notre identité réelle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter