Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 27Article 530317

General News of Monday, 27 July 2020

Source: camer.be

Soutenance d'Okala Ebode : les preuves de la mauvaise foi du régime


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Un cadre du Mrc remplissant toutes les conditions académiques n’a pas pu soutenir sa thèse vendredi dernier.

La cérémonie de soutenance de la thèse de doctorat du candidat Thierry Joseph Okala Ebode, avec pour thème, « le système de sécurité camerounais à l´épreuve de la gouvernance démocratique », a été bloquée vendredi dernier. Une suspension sans présentation d´un document administratif, au moment où le candidat, qui remplissait toutes les conditions requises, s´apprêtait à présenter les résultats des travaux officiellement programmés.

Thierry Okala Ebode soutient que le blocage de sa soutenance est l´oeuvre de certains pontes du sérail, qui utilisent leur position pour faire du mal aux Camerounais. « J´ai rempli toutes les conditions, d´abord à l´Université de Yaoundé 2, quelqu´un a pris un malin plaisir de bloquer la soutenance, j´ai reconduit le dossier à l´identique à l´Université de Douala, où j´ai été sélectionné, et j´ai bénéficié d´une autorisation de soutenance, l´administration a programmé la soutenance, au moment de la tenir, les gens qui sont dans le sérail et qui pensent pouvoir utiliser leur position pour faire du mal aux Camerounais, ont décidé de la bloquer. Nous sommes dans une situation où il y a des échanges entre le Minesup, chancelier des ordres académiques et les membres d´un gang, qu´on retrouvent entre l´Université de Yaoundé 2 et le premier ministère », indique le candidat.



Les responsables de l’Université de Yaoundé 2 et les cadres des services du premier ministre sont accusés d’être les responsables de cette cabale contre le candidat Okala Ebode. « Depuis qu´ils ont appris la programmation de ma soutenance à Douala, ils resurgissent, mettant la pression sur les responsables, suivie des menaces pour m´empêcher de soutenir. Dès que le ministre a informé la primature que je remplissais toutes les conditions, ils ont changé en arguant que je n´ai pas présenter de transfert entre l´Université de Yaoundé et celui de Douala. Le recteur de Douala attend les instructions du ministre, pour le moment il n´y a pas un document administratif qui dit que la soutenance n´aura pas lieu ». Pour information, le candidat a terminé ses travaux et les a déposés le 15 septembre 2017, attendant la signature du recteur pour la soutenance ».

Selon une source au Minesup , le ministre d´Etat a donné son accord pour la soutenance, avant de demander de surseoir à la suite des instructions de la primature. « Le ministre d´Etat qui a autorisé la soutenance avant de demander de surseoir, à la suite du texte de la primature, qui est sa hiérarchie. C´est tout simplement un problème d´ego, entre les deux recteurs qui s´affrontent avec la bénédiction de la primature, qui a la préférence du recteur de l´Université de Yaoundé II-Soa. Une grosse bataille dans la mesure où, le doyen de la faculté de droit de Douala, proche du recteur de l´Université de Yaoundé II-Soa, a refusé de signer et c´est finalement le vice-doyen qui l´a fait ».

Comment le candidat se retrouve à solliciter l´Université de Douala pour la soutenance de sa thèse ? Face aux tracasseries de l´Université de Yaoundé II-Soa, l´étudiant va se tourner vers le Pr Magloire Ondoa, nouvellement affecté à Douala, qui au regard des pièces fournies ne trouve aucun problème. Le recteur va saisir le Minesup, dans une correspondance du 13 juillet, avec pour objet, soutenance de M. Okala Ebode Joseph Thierry en donnant les raisons l´ayant conduit a accepté la soutenance. « Faisant suite à notre conversation téléphonique de ce jour. J´ai l´honneur de porter à votre connaissance

les éléments suivants. M.Okala Ebode Joseph Thierry est titulaire d´un master en développement, option Gouvernance en Management Public de l´Université Senghor à Alexandrie. Il a par ailleurs bénéficié d´une bourse de la coopération française pour ses études dans ladite Université. Il présente pour ce dernier diplôme une attestation de reconnaissance et d´équivalence comme Master avec équivalence à Bac +5 ans délivré par le Cames à la suite de la session du 1er novembre au 1er décembre 2007 tenue à Lomé au Togo », fait savoir Magloire Ondoa.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter