Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 19Article 608935

Diasporian News of Monday, 19 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Soupçon d’escroquerie sur l’établissement du passeport camerounais en Belgique

Une somme supplémentaire de 50€ soit 32.750 FCFA est exigée Une somme supplémentaire de 50€ soit 32.750 FCFA est exigée

• Les frais d'établissement du passeport s'élèvent 110.000 FCFA soit 167,7€

• Une somme supplémentaire de 50€ soit 32.750 FCFA est exigée à l'ambassade du Cameroun en Belgique

• Les Camerounais dénoncent le cout trop élevé du nouveau passeport


L’établissement du nouveau passeport camerounais pose beaucoup de problèmes au Cameroun et dans les représentations diplomatiques du pays à travers le monde. Ces difficultés se situent généralement par l’instauration de frais supplémentaires dans la procédure.

Le cas de l’ambassade du Cameroun en Belgique en est une illustration.

En effet, selon le lanceur d’alertes camerounais Boris Bertolt, cette ambassade a instauré un supplément pour le passeport. Il se fonde sur le témoignage d’un membre de la diaspora camerounaise dans ce pays. Ce dernier, pour se faire renouveler son passeport a été obligé de versé une somme supplémentaire de 50€ soit 32.750 FCFA. Ajouté au 110.000 FCFA fixés par les autorités de Yaoundé, les frais d’établissement de ce document reviennent au total à 142.750 FCFA.

La rédaction de CamerounWeb vous propose l’intégralité du témoignage

« J'ai rencontré une situation à l'ambassade du Cameroun en Belgique lorsque je suis allé renouveler mon passeport.

J'ai suivi la nouvelle procédure qui se fait en ligne et j'ai fait le paiement de 110.000 FCFA soit 167,7€.

Je me rends donc à l'ambassade pour déposer mon dossier physique on me dit que je dois légaliser l'acte de naissance (5€) et la carte d'identité du Cameroun (5€) ce que je fais. Après une dame est venu m'appeler pour les photos et elle a scanné mes documents (je suppose pour envoyer à Yaoundé).

Là où le problème se pose c'est qu'à la fin elle me demande de payer 50€ de supplément soit 32.750 FCFA ce qui fait un total de 142.750 FCFA (je ne compte pas les timbres). Alors je lui demande pourquoi les 50€ de supplément puisque le passeport coûte désormais 110.000 FCFA ? Elle répond que c'est un supplément pour le passeport. »


Les Camerounais dénoncent le cout trop élevé du nouveau passeport

Le président de la République a signé un décret fixe les conditions d’établissement des passeports diplomatiques, de service et ordinaires au Cameroun. Mais ce sont les disparités au niveau des coûts qui choquent. Alors que la délivrance du passeport ordinaire est assujettie d'un droit de timbre qui s’élève désormais à 110 000 FCFA (contre 75 000 FCFA avant), celle des deux autres types de passeport est gratuite. Certains hommes politiques ne sont pas d'accord avec cette disparité. Cabral Libii, député et président du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) estime que cette décision d’augmenter le coût du passeport ordinaire est une manière pour le gouvernement de « s’oxygéner en s’empressant de s'acharner sur les citoyens ».

La position de du FDC.

Denis Emilien Atangana, président du Front des démocrates camerounais (FDC) va plus loin, quand il s'inquiète de l'idée du gouvernement de faire du citoyen ordinaire, celui qui supporte le coût de la production des passeports de service et diplomatique. « Comment comprendre que le président de la République, les présidents des institutions et membres du bureau, les ministres et assimilés, les députés et sénateurs, des hauts fonctionnaires, etc. qui jouissent déjà des gros salaires, des avantages colossaux et des indemnités de fonction, bénéficient encore de la délivrance gratuite du passeport, pendant qu'on demande à un étudiant qui n'a rien et même pas de bourse, à un citoyen qui gagne le SMIC ou un salaire de catéchiste, de payer une quittance de 110 000 FCFA pour se faire délivrer un passeport ordinaire ? », s’interroge le président national du FDC. Comme lui, de nombreux citoyens ne comprennent en effet pas pourquoi le citoyen ordinaire paie le prix cher pour obtenir un passeport, alors que les personnalités et autres dirigeants de haut rang, ne déboursent pas un copeck. Globalement, on y voit une volonté politique manifeste du gouvernement de promouvoir et accentuer les disparités et les inégalités sociales.

Rejoignez notre newsletter!