Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 27Article 610396

Actualités of Tuesday, 27 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Sismondi Bidjocka: sa suspension bientôt terminée, il promet s'attaquer au PCRN

Sismondi Barlev Bidjocka, DG de RIS radio Sismondi Barlev Bidjocka, DG de RIS radio

• Le torchon brûle encore entre le PCRN et le DG de RIS FM.

• Dans une publication ce mardi, le journaliste s'attaque au parti de Cabral Libii.

• La réaction du journaliste fait certainement suite au mépris du parti par rapport à l'affaire Mirabelle.


Pour Sismondi Barlev Bidjocka, les 'taliban' ne se trouvent pas qu'au MRC. Ils sont également au PCRN, le parti dont le président et lui ont eu un différent. Différent qui a conduit à la suspension de DG de RIS FM à 1 mois d'exercice de la profession de journaliste.

'Le PCRN comporte en son sein une aile talibane et extrémiste. Je vous le rappelle fermement, ceux du MRC ne m'ont pas dépassé. Je vais m'occuper de vous avec vos propres armes', a déclaré Sismondi Bidjocka ce mardi dans une publication.

Rappelons que suite à une plainte déposée par le président du PCRN auprès du Conseil national CNC pour diffamation. Pendant cette période de suspension qui prend bientôt fin, Bidjocka ne pourra plus exercer la profession de journaliste au Cameroun.

En fin mai, Sismondi Barlev Bidjoka affirmait sur les antennes de sa radio RIS FM à Yaoundé que «le leader du PCRN et sa collègue député du PCRN ont gagné des marchés public au ministère de la Santé, liés au Covid-19.

«Hier soir j’ai appris que le patron du PCRN Cabrai Libii Li Ngué et sa collègue député Nourane Foster, ont gagné des marchés du Covid 19, sur les 135 milliards du FMI. S’il s’agissait seulement de gagner des marchés ordinaires comme d’habitudes, nous n’aurions rien à dire. Mais nous sommes là en présence de deux personnages qui ont fait rêver la jeunesse dans le sens de construire un pays des hommes intègres », soutenait-il une sortie qui lui a valu deux plaintes de Cabral Libii, au Conseil national de la communication et au tribunal de Douala.

Rejoignez notre newsletter!