Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606286

Actualités of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Sismondi B. Bidjoka suspendu de l’exercice de la profession de journaliste pour un mois

Le journaliste est aussi poursuivi au tribunal de Douala. Le journaliste est aussi poursuivi au tribunal de Douala.

Le promoteur de la radio RIS a été suspendu il y a quelques minutes par le Conseil National de la Communication

Il lui est reproché d’avoir publié de fausses informations sur le député Cabral Libii.

Le journaliste est aussi poursuivi au tribunal de Douala

L’information n’a pas encore été rendue publique. Mais selon plusieurs sources, le Conseil National de la Communication vient de frapper fort. L’instance chargée de la régulation des medias vient de suspendre Sismondi B. Bidjoka pour une durée de 1 mois. Pendant cette période, il ne pourra plus exercer la profession de journaliste au Cameroun. Cette suspension fait suite à une plainte que le député Cabral Libii avait porté contre le journaliste pour diffamation.

C’est en effet la première décision depuis la nomination d’une nouvelle équipe dirigeante au Conseil National de la Communication. En début du mois de juin, six nouvelles personnalités avaient fait leur entrée au sein du conseil national de la communication, organe chargé de la régulation des médias au Cameroun. Il s’agit entre autres de Keugong Ngueken Rolande, Barya Ndao Christine, Ngando Ntone Serge, Enow Tanjong, Moindjel Ngol Michel et Oumarou Monglo.

L’affaire Cabral Contre Sismondi Bidjocka

En fin mai, Sismondi Barlev Bidjoka affirmait sur les antennes de sa radio RIS FM à Yaoundé que «le leader du PCRN et sa collègue député du PCRN ont gagné des marchés public au ministère de la Santé, liés au Covid-19. «Hier soir j’ai appris que le patron du Pcrn Cabrai Libii Li Ngué et sa collègue député Nourane Foster, ont gagné des marchés du Covid 19, sur les 135 milliards du FMI. S’il s’agissait seulement de gagner des marchés ordinaires comme d’habitudes, nous n’aurions rien à dire. Mais nous sommes là en présence de deux personnages qui ont fait rêver la jeunesse dans le sens de construire un pays des hommes intègres », soutenait-il une sortie qui lui a valu deux plaintes de Cabral Libii, au Conseil national de la communication et au tribunal de Douala.

Rejoignez notre newsletter!