Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 06Article 503587

General News of Monday, 6 April 2020

Source: lebledparle.com

Silences assourdissants de Paul Biya: un analyste politique dit tout

Dans une tribune publiée le 3 avril 2020, l’analyste politique Eric Lingo profite du silence du président de la République au sujet du Covid-19 pour proposer une autre analyse sur les « silences assourdissants » du Chef de l’Etat.

Lebledparle.com vous propose l’intégralité de la tribune.

Paul Biya et ses silences assourdissants

Il n'y a pas si longtemps que ça, plus exactement le 30/12/2019, je commettais un article synthétique, intitulé "les hommes politiques de l'année des hommes politiques ou la sublimation de l'absence", dans lequel je commentais les silences (par absences) multiformes de celui qui les utilise pour se faire entendre. Cela le hisse dans l'un ou l'autre panthéon, oui, mais dans tous les cas crée et/ou alimente la polémique. Actualité oblige, alors qu'un débat compréhensible a cours sur la présence active et visible du Capitaine sur le navire de guerre contre le Covid-19, je vous redonne ci-après l'extrait qui était dédié à l'actuel Président de la République du Cameroun. Partout où il est question de "voir", on pourrait tout aussi bien mettre "entendre", de même pour "présence"...

Paul Biya

À tout seigneur tout honneur ! Il faut donner à César ce qui appartient à César. Non, ce dernier était empereur. Quoique... Bref, le Président de la République du Cameroun, comme à son habitude, a brillé, plus encore, scintillé de mille feux par son absence ... ou sa présence, au choix.

On l'attendait partout, au sortir d'une campagne électorale pour la Présidentielle de 2018 où, ce n'est pas du tout un secret, 7 minutes de discours à Maroua ont suffi pour assurer et perpétuer sa présence, et à l'entame du septennat dit "des grandes opportunités". Le champ d'action, on nous a dit que c'est bien lui qui fait tout, très vaste.

Fidèle à lui-même, il n'était nulle part, à 3 grandes exceptions près. Même pas en Suisse. Ou bien c'est une des exceptions ? Re-bref...

Quand il décide de déléguer sa signature pour être moins présent, cela le propulse au-devant de l'actualité pendant des mois. À propos signature, qu'est-ce que les siennes ont fait jaser ! Surtout celle par laquelle il ordonnait la libération de son adversaire politique le plus farouche et déterminé. Œuvre de magnanimité, de complaisance, gare de suffisance ? Résultat de négociations et pressions dans les coulisses ? L'avenir a cela de bon qu'il est certain, et qu'il "parle"...

Quand il décide de ne plus aller si souvent à l'étranger - nous partons ici du fait qu'il est souverain, c'est le Président -, on ne parle de rien d'autre que de son absence. Oui, il était donc plus souvent sur le territoire national, mais qui l'a vu ? Je parle de son peuple, bien sûr...

Bon, la bonne foi commande d'apprécier les efforts de rapprochement avec ce peuple, nous, via les réseaux sociaux au moins. Vive Twitter ! L'expérience n'a pas vraiment duré longtemps, mais Mister Président à lui aussi fait le buzz en son temps.

Lorsque, comme au fameux Forum sur la Paix tenu à Paris il y a quelques semaines, il était - enfin, ou pour une fois - présent en personne, c'était comme si c'est son ... absence qu'on avait préparée ! Les observateurs attentifs comprendront...

Ses passages à Genève et à Lyon... Oui, ses passages à Genève et à Lyon ! Next !
Heureusement, il y a la CRTV ! Nous savons ainsi qu'un certain nombre de "grands" l'ont vu au Palais d'Etoudi où, visiblement, il nous a fait l'honneur de séjourner plus souvent et plus longtemps dans le cours d'une année calendaire. Et c'est ainsi que nous avons eu droit à ce légendaire discours du 10 septembre 2019 où il annonçait l'ouverture de ce qu'il a appelé Grand Dialogue National pour resserrer les rangs de la Nation. Seulement, il y a été lui-même ... absent !

Le Président National du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) s'est employé à ne pas ployer sous l'énorme pression nationale comme internationale à laquelle il fait face. La crise aussi interminable qu'inutile et horrible du NO-SO... Il devait faire usage de tout son charme, et c'est visible qu'il a essayé, pas toujours par personne interposée. Et qu'il a drainé dans cette mission un nombre encore étonnamment impressionnant de fidèles (ou habitués).

Paris, Genève, Lyon... Que j'aurais aimé le voir plus souvent en personne au milieu de "son" peuple, partout, même et surtout au NO-SO ! C'est nécessaire, mais je crains que cela restera un vœu pieux ! Attendons !

En tout état de cause, si quelqu'un me dit n'avoir pas "vu" le Président officiel de la République du Cameroun cette année, je me poserai des questions, et pas des moindres, je ne dis pas sur quoi...

Paul Biya ne s'est pas caractérisé seulement par son absence (ou sa présence, au choix), il a également créé l'absence ... puis la présence, quand bon lui semblait. Ne fait pas ça qui veut, mais qui peut... Un habitué...

© Eric L. LINGO, 03/04/2020

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter