Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 17Article 590419

General News of Saturday, 17 April 2021

Source: www.camerounweb.com

'Si les partisans de Kamto et Libii ont la possibilité de s’empoisonner, ils n’hésiteraient pas'

Trop regrettable pour deux partis politiques qui aspirent accéder au pouvoir, constate l’avocat au barreau de Paris.

MRC CONTRE PCRN
PCRN CONTRE MRC OU LA BATAILLE DES CHIFFONNIERS.

DES TUEURS D’AUBES.

Quand on voit le degré de haine entre les partisans du MRC, de Maurice Kamto et ceux du PCRN, de Cabral LIBII, on se demande bien si le Cameroun n’est pas maudit.

S’ils avaient la possibilité de s’empoisonner, ils n’hésiteraient pas.

La majorité des militants de ces deux partis sont devenus les plus grands fossoyeurs de l’alternance et du changement, et par conséquent les agents de la perpétuation du système Biya.

Le Rdpc et Franck Biya ont désormais un boulevard ouvert devant eux.

Tellement la haine qui les anime les rend prêts, chacun en ce qui le concerne, de préférer plutôt la victoire du Rdpc et de Franck Biya que de voir Cabral Libii ou Maurice Kamto, accéder au pouvoir.

Quelle ridicule et absurde bataille en périphérie du pouvoir !

OBJECTIF politique de ces fossoyeurs : Kamto doit disparaître, Cabral doit disparaître.

Et ce qui est triste dans tout ça, ils ont confisqué et entraîné dans cette minable bataille de chiffonniers, de nombreux camerounais qui auraient pu soutenir une véritable dynamique pour le changement.

Il devient donc urgent, que ceux des camerounais qui veulent changement et qui pensent que seul le régime Biya est l’adversaire du peuple, de réfléchir à la mise en place d’une autre plate-forme politique.

Ni Cabral Libii, ni Maurice Kamto , dont les militants de leurs partis politiques respectifs, les soutiens et autres aficionados, occupés à s’entretuer, ne pourront apporter l’alternance au Cameroun.

La preuve, ces tirs nourris destructeurs viennent de tuer l’aube qui se levait et de sceller le sort de la mobilisation populaire en gestation, en vue de l’adoption d’un code électoral consensuel

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter