Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 19Article 549907

General News of Monday, 19 October 2020

Source: Actu Cameroun

Si le bateau coule, je ne serai pas suicidaire- Célestin Njamen se confie à JeuneAfrique

Membre du bureau politique du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), il revendique sa liberté de ton dans le parti de Maurice Kamto, ce qui n’est pas du goût de certains camarades politiques.

Le 13 octobre 2020, Célestin Djamen participe à la cérémonie de la mise à l’eau du nouveau matériel nautique acquis par le Port autonome de Douala. Une participation qui irrite les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). En effet, depuis les dernières élections municipales et législatives 2020, Djamen est devenu l’un des plus grand critique en interne du parti.

Pendant l’organisation de la marche du 22 septembre 2020, il a violement contesté l’initiative. Pour certains radicaux du parti de Kamto, en s’affichant publiquement à une cérémonie officielle organisée par le pouvoir de Yaoundé, Djamen trahi la lutte du parti. Une idée que ne partage pas l’ancien cadre du Social democratic front (Sdf), il oppose « sa liberté de choix et de ton » une indépendance qu’il se dit prêt « à payer le prix qu’il faudra ».


Cameroun
Une constance pour celui qui avait déposé une plainte en 2010 contre Paul Biya, pour « recel de détournement de fonds publics ». Djamen soupçonnait le vieux lion de s’être indûment constitué un patrimoine immobilier en France. Quand le Mrc sollicite les services du cabinet international Amsterdam LLP pour défendre ses militants arrêtés lors des manifestations du 22 septembre dernier, Célestin Djamen s’indigne et juge que l’action « est sans objet ».

Pour ce qui est des marches en question, Djamen estime qu’il s’agit « des mêmes stratégies qui échouent toujours ». Dans le marigot camerounais, les amitiés politiques sont souvent des haines en commun. « Célestin Djamen, qui connaît certainement cette maxime de l’écrivain suisse John Petit-Senn, s’emploie désormais à dissocier son avenir de celui de sa chapelle. Car s’il se défend d’avoir une quelconque intention de quitter le Mrc, il est très clair : « Si le bateau coule, je ne serai pas suicidaire», écrit Jeune Afrique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter