Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 04Article 595528

General News of Tuesday, 4 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Cameroun : Shanda Tonme rédige son manifeste

Des nouveaux termes de référence du destin de notre pays Des nouveaux termes de référence du destin de notre pays

Sans langue de bois, Shanda Tonme, le médiateur universel pense que les Camerounais vivent un moment historique dense, intense, sensible, délicat, crucial et déterminant de la formulation des nouveaux termes de référence du destin de de leur pays


Mille discours, déclarations, a insinuations , proclamations et prononciations limités à la jactance, à l’oralité ostentatoire et aux démonstrations des langues du colonisateur, ne serviront qu’à des polémiques de circonstance au pire, et à des valorisations opportunistes très intéressées au mieux. Mais, la consignation, la matérialisation dans un ouvrage, confirme et inscrit définitivement dans le sérieux du présent, le jugement de la postérité et le panthéon des immortels, ce qu’un homme libre et honnête représente, ainsi que sa contribution objective à l’avancement de la société. EXTRAITS


« Nous vivons un moment historique dense, intense, sensible, délicat, crucial et déterminant de la formulation des nouveaux termes de référence du destin de notre pays. Ceux qui peuvent parler, qui ont le pouvoir d’influencer et d’orienter de manière salvatrice, doivent se lever et prendre la parole » P.165 « Ce qui me préoccupe et ce sur quoi j’insiste, c’est qu’un Chef d’Etat qui n’a tué personne pour arriver au pouvoir et qui n’a bousculé personne ni pris la place de personne, ne devrait pas subir certains traitements.

Toute la problématique de la conquête et de la dévolution du pouvoir au Cameroun, devrait intégrer ce para- mètre contemporain et sentimental incontestable. Il y a dès lors une retenue dans le langage qui nous est imposé. Si quelqu’un refuse cette vérité ou ne veut pas la prendre en considération, alors il ne sera rien dans la politique au Cameroun. On n’insulte pas son destin ni celui de quelqu’un d’autre ». P.129 « Si le refus de négocier, le blocage des avancées, la contestation et l’opposition systématisée ne sont ni destructeurs, ni incapacitants des bases démocratiques de la société et de l’ensemble de ses rap- ports usuels chez les pays technologiquement et structurellement avancés, à l’inverse ce sont des lendemains de véritables catastrophes qui se présentent dans les pays pauvres ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter