Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 17Article 608686

Actualités of Saturday, 17 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Shakiro enfin libéré: fête à son domicile avec ses parents et des amis LGBT (vidéo)

•Après le refus du régisseur de la prison de New Bell, Shakiro et ses amis ont enfin été libérés hier vendredi.

•Ils sont rentrés chez eux dans leurs domiciles respectifs.

•Chez Shakiro c'était des scènes de joie et une petite fête improvisée.


Shakiro et ses parents ont sauté de joie hier vendredi nuit. Son père, sa mère son frère ainsi que quelques uns de ses amis LGBT n'ont pas pu cacher leur joie. L'homosexuel a partagé ses moments joies immortalisés dans une vidéo.

'Réveilles-toi l'Afrique ! C'est Shak Shak Diamond the Lady Boy la reine est de retour à la maison, vous êtes tous prêts à être écœurants ?! Je suis tellement débordé de rentrer à la maison, de rencontrer ma famille et mon équipe. Quel voyage hein ! J’ai appris à la façon dure que tout ce que j'ai traversé a aidé à construire l'histoire de ma vie. Depuis mon enfance, ma vie n'a jamais été aussi douce, j'ai été gâtée, marginalisée, battue en public, humiliée, j'ai été en prison avec des criminels les plus sauvages juste parce que Dieu m'a créé comme la personne qui je suis, c'est si triste et ridicule', a écrit Shakiro dans une publication.

'Quoi qu'il en soit, je suis tellement reconnaissant pour ma vie et envers les personnes entourant ma vie…Je tiens à exprimer ma sincère gratitude et tout mon amour à mes avocats, mes sponsors mon équipe et tous ceux qui m'ont soutenu tout au long de ce voyage. Merci spécial à Maître Djabou Joseph Maître Nana Olivia Ervi , Maxi Mbe … toute la presse nationale et internationale qui a relayé mon histoire, je ne peux pas assez merci Je reste humble devant tes actes', a-t-il ajouté.

Shakiro et son compagnon Patricia ont été arrêtés à Douala le 8 février dernier par des gendarmes alors qu’ils s’étaient rendus dans un restaurant de Bonapriso, un quartier de la capitale économique.
Les deux amis étaient jusque-là en détention provisoire à la prison centrale de New Bell à Douala où ils y ont été placés il y a plusieurs semaines. En octobre et novembre 2020, Shakiro déclarait dans une vidéo qu'il était une "femme dans le corps d'un homme".

Selon l'article 347 du code pénal camerounais, l'homosexualité est punie d'une peine de prison allant de 6 mois à 5 ans et / ou d'une amende de 200 000 CFA.

Les parties avaient dix jours pour faire appel, faute de quoi la condamnation sera définitivement actée.