Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 21Article 609193

Actualités of Wednesday, 21 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Sextape : une avocate décrit les activités du groupe WhatsApp de Camus Mimb

• Les juges se prononcent ce jour sur l’affaire Camus Mimb

• L’avocat de Wifrid Eteki décrit les activités du groupe WhatsApp « On déconne un peu »

• Malicka serait une bisexuelle


CamerounWeb vous annonçait l’existence d’un groupe Whatspp dénommé « On déconne un peu » dont Wilfrid Eteki, Martin Camus Mimb et plusieurs personnalités du Cameroun sont membres. A quelques heures de l’ouverture du procès des deux principaux accusés dans l’affaires CamusGate, l’avocate de Wifrid Eteki livre quelques détails sur le fonctionnement du groupe.
La plateforme est exclusivement dédiée aux exploits sexuels de ses membres. Malicka aurait insisté pour que Wilfrid Eteki envoie la vidéo de leurs ébats dans le groupe. Martin Camus Mimb est présenté comme le principal destinataire du film érotique. Le jour du scandale Camus lui montrait en direct une de ses séances de fellation avec la même Malicka.

« Hélas, Malicka BAYEMI n’assume pas sa personnalité … en effet, par inadvertance, Wilfrid Eteki envoie la vidéo de la fellation dont l’a gratifié Malicka Bayemi dans les locaux de RSI (Radio Sport International), pendant qu’il conduit et alors que Malicka Bayemi exécutait sur lui une nouvelle fellation retransmise en direct à Martin Mimb Hiol, au sein du groupe WhatsApp créé à cette fin, à la demande de la jeune femme … c’est donc bien involontairement que Wilfrid Eteki envoie ce vidéogramme à M. Yves BASSONG, basé à Bruxelles », révèle Me Michele E. M'packo, avocate de Wifrid Eteki.

Malicka serait une bisexuelle

Wilfrid Eteki et sa défense ne sont pas tendre avec Malicka. En plus d’être présentée comme une droguée et obsédée sexuelle, Malicka entretiendrait également des relations sexuelles avec des personnes de même sexe.

« Elle fait la connaissance de Wilfrid ETEKI courant 2019 et les deux amants se rapprochent tant bien que mal en 2020, malgré la crise sanitaire, liée à la Covid19… Malicka a ainsi l’occasion d’exprimer sa liberté sexuelle, manifestant son goût prononcé pour les trios, ce qu’elle n’hésite pas à rappeler à Wilfrid ETEKI, de manière insistante, recrutant ses partenaires sexuels tant parmi les femmes que les hommes, ayant intégré l’usage de substances psychotropes (stupéfiants) comme un mode de vie, au point d’en faire usage avant les auditions à la Police Judiciaire », lit-on dans la tribune de Me Michele E. M'packo, avocate.