Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 26Article 523195

General News of Friday, 26 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Sexe et pouvoir : voici la prochaine victime de Beyala après Chouta


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

C’est un gros scandale qui ébranle la présidence de la République. La relation amoureuse entre le Directeur du cabinet civil de la présidence Mvondo Ayolo et Calixthe Beyala est révélée dans la presse camerounaise avec son corolaire de scandales. L’écrivaine controversée qui a fait détenir en prison pendant une année sans procès le journaliste Paul Chouta, ferait usage de ses relations intimes pour broyer tous ses contradicteurs en violation des lois de la République.


C’est ce que révèle Boris Bertolt. La prochaine victime de Calixthe Beyala est Jacky Moiffo. Le journaliste et patron de la chaîne JMTV+ entretiendrait des relations conflictuelles avec sa compatriote.
« Tu mens.. Il y aura une plainte conte Moiffo. Tu fais ce que tu veux... Et tu sortiras tes preuves au tribunal » a écrit Calixthe Beyala dans une conversation privée avec Alain Belate.


Ce dernier de son côté promet de balancer les sales dossiers de l’écrivaine si elle ose porter plainte contre Moiffo.


« Calitxthe Beyala, je te préviens qu'à la moindre plainte contre JMTV Plus, ton visage sera découvert y compris ton complot pour saboter Sylvie Mvondo Ayolo car ce que tu ne sais que depuis ce jour 25 juin 2020, est que j'ai tout tes appels et demande de sabotages de Sylvie dans le but de devenir l'épouse de Samuel Mvondo Ayolo malheureusement pour toi, je suis un fidèle et sincère ami qui ne trahit jamais quelque soit les montants d'argent que l'on me brandit », a répondu le journaliste.



CamerounWeb vous propose l’intégralité du grand déballage de Boris Bertolt sur le sujet




C’est un scandale sexuel doublé d’un vol de voiture d’un montant: 30 millions fcfa. L’affaire concerne deux sulfureux personnages dont les mauvaises langues disent qu’elles ont un goût poussé pour la libido: Samuel Mvondo Ayolo, le directeur du cabinet civil de la présidence de la République et l’auteur controversé (régulièrement accusée de plagiat) de l’ouvrage: l’homme qui m’offrait le ciel, Calixthe Beyala.

Comme vous pouvez vous même lire sur les captures et écouter l’enregistrement, Calixte Beyala révèle un scandale sexuel au sommet de l’Etat qui faisait déjà l’objet de discussions dans les salons feutrés de la République: Son amour fou pour Samuel Mvondo Ayolo, Le puissant directeur du cabinet civil.

L’on apprend à cet effet que Samuel Mvondo Ayolo et Calixte Beyala se connaissent depuis plus de 10 ans. Depuis la période où Ayolo était ambassadeur du Cameroun au Gabon. Mais ce fut dans un premier temps un amour passager pour le DCC mais elle y voyait déjà un horizon. Beyala par contre s’y attache , oubliant qu’elle n’est que la maîtresse et c’est Sylvie MVONDO Ayolo, l’épouse légitime, qui demeure la gardienne de la maison.

Mais rien ne l’arrête. Elle persiste. Mais “ tonton Samy” a d’autres plans. Comme elle même avoue: elle sera abandonnée. Coup du sort : MVONDO Ayolo est nommé ambassadeur du Cameroun en France. Calixthe Y voit le retour de son amant perdu il y a quelques années. Les deux se rapprochent et Ayolo décroche le jack pot: il est nommé directeur du cabinet civil de la présidence de la République. Calixte Beyala, ne tirant pas les leçons des erreurs du passé, décide de foncer pour définitivement récupérer celui qu’elle considère comme son “ nouveau-ancien gars”. Ça tombe bien, pense t-elle, il est assis sur les coffres forts du palais.

À Yaoundé elle dit à qui veut l’entendre qu’elle est intouchable. D’ailleurs régulièrement logée au Mont Febe, voisine de chambre de GINA, jeune Maroco-belge, Calixte Beyala y profitera également pour rencontrer, George Gérard Meka, le procureur qui enverra sur ses ordres Paul Chouta à Kondengui.

Calixte Beyala dans son entreprise de s’approprier celui qu’elle croit être l’homme de sa vie va entreprendre de faire chasser Sylvie Mvondo Ayolo de la maison. Elle décide dès lors de lui faire la guerre. Les deux femmes se rencontreront d’ailleurs le 14 juillet 2019 lors de la réception donnée à l’occasion de la fête nationale de France à l’ambassade de France au Cameroun. La tension fut à son comble. N’eut été l’ambiance des réjouissances elles auraient pu en venir aux mains.

Progressivement, tonton Samy également sous pression de son épouse légitime se retrouve dans le devoir de se débarrasser de ce colis encombrant qu’est Calixte Beyala, exactement comme L’avait fait Michel Drucker quelques années plus tôt.

La rupture est tellement brutale que Beyala refuse de rendre la voiture que MVONDO Ayolo lui avait prêté: une Toyota CAMRY GL. D’ailleurs elle la conserve jusqu’à ce jour.

Mais Calixte Beyala ne s’arrête pas là. Pour conquérir son “ homme” elle sort l’artillerie lourde: les médias. Son épouse et lui sont mangés à toutes les sauces: Sismondi Barlev Bitchoka et Martinez Zogo. Ce dernier encore plus violent fait régulièrement la fête de Mme Ayolo sur ses antennes. Cette dernière décide de passer à l’action et de l’envoyer à Kondengui. Martinez Zogo a du confesser tous ses péchés pour retrouver la liberté.

Calixte est très en colère et en veut particulièrement à Mvondo Ayolo. Personne ne connaît les deals de leur idylle mais Beyala rêvait d’un poste de Président de Conseil d’Administration qu’elle attend peut être toujours et espère encore.

Jamais deux sans trois. Tonton Samy était parti, il est revenu. Dans son âme elle y croit encore. En attendant Tonton Sammy rejoint son « Tchango » Michel Drucker dans la confrérie des hommes qui ont largué la scandaleuse Calixthe. Nul doute qu’elle a déjà commandé à son « Negre » un autre ouvrage pour brocarder son bourreau du cœur. Il pourrait s’intituler: “ l’homme qui m’a laissé pour Sylvie“. Qui vivra verra !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter