Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 30Article 584866

General News of Tuesday, 30 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Sexe et détournement : le président du conseil économique et social mis à mal

Ayang Luc fait partie de dernière génération des hommes d’Etat qui ont servi à la fois sous Ahidjo et Biya. Indéboulonnable, l’homme trône à la tête du conseil économique et social depuis 1984. Dans sa parution du ce jour, le journal Le Jour fait des révélations sur la gestion opaque de cette institution de l’Etat.


Comme un dinosaure, Ayang Luc, dans le sérail, passe pour être cette espèce en voie de disparition et donc la discrétion n'a d'égal que sa fougue à manipuler à son compte personnel le budget d'une institution opaque qui a fini par devenir extrêmes budgétivores. Alors à la présidence de la République, des questions émanent désormais et celle qui revient un peu plus est de savoir à quoi servent les lignes budgétaires allouées au Conseil économique et social ? Pour des observateurs, entre ses investissements dans l'immobilier et ses affaires de dessous de jupes, Ayangne demande pas moins que de rester ad vitam aeternam à la tête de ce conseil économique et social qui se réduit à moins d'une dizaine de personnes et des SG constamment limogés à tour de bras par le maitre des lieux.

Du coup l'on se souvient alors de ses démêlées avec une certaine Mme ex-Brou devenu l'épouse de l'ancien ministre Charles Borromée Etoundi. Et pendant plus de dix ans, les deux personnalités se sont étripées sur le contrôle de cette belle dame qui parle d'une histoire d'amour qui aurait mal tourné après qu'elle ait refusé ostensiblement de convoler en justes noces avec un président du conseil économique et social passionnément entiché. Ayang Luc pouvait espérer un ultime et désespéré retournement de situation qui fasse changer d'avis celle qui tournant de manière délibérée le dos aux honneurs d'être l'épouse de la 4ème personnalité de la République, va plutôt jeter son dévolu sur un franco-ivoirien nommé Brou. Croyant profiter de la brouille qui va, par la suite naître de cette idylle, Ayang Luc ira même jusqu'à casser sa tirelire pour faciliter au tribunal de Mfou le divorce entre les deux conjoints. Malheureusement, la chance ne va pas lui sourire avec l'entrée dans la danse nuptiale d'un certain patriarche Ewondo de la capitale. Il s'agit du patriarche Mvog Ada Charles Borromée Etoundi. C'est lui qui met fin aux rêves et or du président du Conseil économique et social.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter