Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 09Article 601126

Actualités de

Source: l.a météo n°1136

Session parlementaire de juin : face à face inévitable Manaouda-Nintcheu

Malachie Manaouda et Jean Michel Nintcheu Malachie Manaouda et Jean Michel Nintcheu

Le premier est ministre de la Santé publique et le second député à l’Assemblée nationale. Les deux hommes s’affrontent depuis le déclenchement de la pandémie à Covid-19 sur la gestion des fonds destinés à la lutte. Le duel au cours de cette session parlementaire, promet des étincelles. Les députés et les sénateurs se retrouvent , au palais des congrès de Yaoundé. C’est dans le cadre de la session parlementaire du mois de juin.

A l’Assemblée nationale, on a certes déjà une idée des sujets qui meubleront les travaux des élus de la nation. En effet, en prélude à cette session, un échange organisé par le secrétaire général de cette chambre, Gaston Komba, avec les journalistes a permis de lever les rideaux sur les sujets. Entre autres, l’accès à l’électricité, la problématique de l’accès à la terre et une autre plénière spéciale consacrée à la problématique de la protection de l’enfance.

En plus de ces sujets, et même si la question de la gestion des fonds Covid-19 ne figure pas au menu des échanges, il est clair que d’une façon ou d’une autre, la traditionnelle séance des questions orales aux membres du gouvernement donnera l’occasion d’en parler. Très attendu, le face à face entre le député du Sdf, Jean Michel Nintcheu et le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie.

On se rappelle en effet que lors de sa première sortie au mois de juillet 2020, le député du Social democratic front (Sdf) ne décolère pas sur la gestion des fonds dédiés à la lutte contre le coronavirus. Pour Jean Michel Nintcheu, la gestion desdits fonds fait l’objet d’une opacité, de la surfacturation, de corruption et de conflits d’intérêts au sein du ministère de la Santé publique. À titre d’exemple, le député s’était insurgé de ce que l’un des centres de prise en charge des patients du Covid 19 ne disposait pas de lits.


A la suite de la publication du rapport d’étape de la Chambre des comptes de la Cour suprême qui a d’ailleurs entraîné les auditions des membres du gouvernement et de leurs collaborateurs au Tribunal criminel spécial, le député a fait une autre sortie médiatique le 21 mai dernier pour demander la démission pure et simple du ministre de la Santé publique. « Je demande une fois de plus et avec insistance, la démission du ministre de la Santé publique qui a violé toutes les règles de gestion de la fortune publique ».


L’élu de la nation va plus loin en demandant, au chef de l’État de décharger tous les 24 membres du gouvernement impliqués dans la gestion desdits fonds »: « En attendant l’issue des enquêtes judiciaires, qui permettra de déterminer le niveau d’implication et de prévarication de chacun des prévenus, j’exige du président de la République le limogeage de toutes les personnes mentionnées comme étant intervenues dans ce volumineux dossier en violation des dispositions légales comme relevé dans le rapport d’étape de la Chambre des comptes ».

Lors de la toute première sortie, qui a fait des choux gras de la presse, le membre du gouvernement avait battu en brèche les allégations de l’élu du peuple en indiquant qu’il était mal informé. Les retrouvailles entre les deux personnalités s’annoncent intenses. Car avec la publication du rapport de la Chambre des comptes et l’audition du Minsanté et certains de ses collaborateurs, il ne fait l’ombre d’aucun doute, que le député a été servi sur un plateau en or pour en découdre avec le ministre de la Santé publique. Just wait and see.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter