Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 28Article 599179

Actualités of Friday, 28 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Serges Matomba vu par ses compatriotes comme un vautour

•Pour espoir Matomba, les ennemis du Cameroun en ont après lui.

•Ces ennemis ont réussi à le faire passer pour une mauvaise personne.

•Matomba conseille aux jeunes de se lancer dans l'entrepreneuriat.


Dans une publication sur sa page Facebook, le premier secrétaire des PURS explique aux Camerounais comment ses détracteurs ont réussi à le faire passer aux yeux des Camerounais comme 'vautour'.

'Les ennemis du progrès ont réussi à faire croire à mes compatriotes que je suis un vautour. Pure machination contre la Rénovation Sociale nécessaire à notre pays. J'ai créé ma première entreprise à l'âge de 17 ans. J'encourage donc les jeunes à s'intéresser à l'entrepreneuriat. Créer offre des perspectives pour changer la donne, donner un sens à sa vie et permettre le développement du Cameroun', a écrit Serges Espoir Matomba sur sa page Facebook ce vendredi.

Dans un autre message, le premier secrétaire des PURS s'était dans un autre message adressé il y a quelques jours à la jeunesse camerounaise à travers une tribune. Dans cette tribune, il semble accuser cette même jeunesse camerounaise à qui il conseille de se lancer dans l'entrepreneuriat, de sorcellerie.

Voici la tribune en intégralité

Il m'arrive souvent dans mes réflexions, de me poser plusieurs questions: Les jeunes du Cameroun sont-ils incapables? Sont-ils incompris? Sont-ils cupides? Sont-ils manipulés? Ou alors le mal que nous observons est la conséquence de frictions entre les générations?

Nous pouvons nous mettre d'accord: plusieurs jeunes manquent de sagesse. Mais, nous pouvons aussi constater qu'un nombre considérable fait preuve d'intelligence et de discernement.

Toutefois, que des jeunes décident délibérément de saboter l'image de leurs congénères, relève de la haute sorcellerie. Ce n'est pas osé que de penser ainsi. Assez régulièrement, ils explosent au plus bas tels des tuyaux sous pression.

Comment expliquer ce phénomène ? Si ce n'est qu'ils sont manipulés par les plus anciens qui veulent conserver indéfiniment leur pouvoir. Ces prédécesseurs qui veulent prouver au monde les limites d'une jeunesse malade.

Pourtant, notre environnement ne manque pas de pépites talentueuses et porteuses d'une dynamique nouvelle, de résultats positifs et d'espoir.
Vous en trouverez dans toutes les strates de notre société. A la Direction Générale des impôts par exemple, Dans certains Ministères aussi , et dans bien d'autres services où la jeunesse est aux commandes et où tout lui réussit.

Je n'oublie pas , dans un sens plus large et diversifié, le monde politique et ses nouvelles figures d'honneur et de prospérité. Celles qui cassent les codes des idées répandues qui veulent que les jeunes soient dépolitisés. Elles entretiennent un rapport différent à la politique, fait à la fois d'attachement aux valeurs familiales traditionnelles et de renouvellement.

Hélas, ces bâtisseurs sont la cible d'autres jeunes devenus des justiciers circonstanciels de l'extrême, des juges sans costume d'audience ou des directeurs de conscience qui s'illustrent parfois en
'faux dévots'.

Certains sont tout simplement à la solde d'une génération plus ancienne qui refuse de passer la main à la suivante. Ils sont manipulés et instrumentalisés pour saboter, médire, détruire toute dynamique d'éveil et de changement.

Le ver étant dans le fruit, vous comprendrez mon indignation et mes questionnements sur ces tares de notre société.

Entre incapacité flagrante et conflit de générations, où va notre jeunesse qui représente pourtant l'avenir du Cameroun ?