Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 03Article 546010

General News of Saturday, 3 October 2020

Source: lebledparle.com

Sequestration de Maurice Kamto: Franklin Nyamsi balance tout

L’universitaire dans un vidéo publiée sur la toile mardi dernier, critique l’important arsenal militaire dépêché au domicile de Maurice Kamto depuis le 22 septembre 2020.

Le politologue a passé au crible l’actualité de politique de son pays dans une vidéo partagé sur les réseaux sociaux le 29 septembre. Déçu, Franklin Nyamsi parle de «destruction de l’humanité camerounaise qui se déroule dans la tranquillité de l’immense majorité de notre peuple».

S’agissant du sort réservé aux « marcheurs » du 22 Septembre 2020 et leurs partisans, l’opposant fustige l’attitude de certains partis politiques de l’opposition. «Nous observons qu’un certain nombre de forces politiques prétendument de l’opposition croient que les Camerounais qu’on est en train de maltraiter, de tuer, d’appauvrir, de priver de leur dignité humaine, de déshumaniser, parce qu’ils ont manifesté pacifiquement, que ces Camerounais-là ce sont donc essentiellement des partisans de Maurice Kamto, ce ne sont pas des êtres humains», fustige l’enseignant de l’université de Rouen.

Nyamsi compare Maurice Kamto à Um Nyobe. Pour lui, «le Mpodol de ce temps est encerclé par des chars de guerre pour avoir demandé notre liberté à tous».

«Certains sont dans leurs bureaux, à Yaoundé pendant que Maurice Kamto est encerclé pour nous ! Certains vivent leur vie tranquillement à travers le Cameroun. Beaucoup se taisent ô Cameroun alors que Maurice Kamto est encerclé pour nous. Beaucoup rigolent au Cameroun et dans la diaspora alors que l’homme qui est encerclé à Yaoundé c’est toi, c’est moi, c’est nous tous, Camerounais et Camerounaises. Il y en a qui continuent leur vie, vivent leurs nominations, gèrent leurs familles. Ils s’occupent pour ainsi dire de leurs business», dénonce l’intellectuel avant de renchérir en ces termes,

«quand je regarde les images de la résidence du président Kamto encerclée dans Yaoundé où il a plus de 100 000 partisans, j’ai honte d’être Camerounais (…) Au Cameroun tout est possible. Parce que nous avons perdu beaucoup de notre humanité en 60 ans».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter