Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 12Article 561902

Health News of Saturday, 12 December 2020

Source: Cameroon Info

Sensibilisation: une semaine pour encourager le don volontaire de sang

La troisième édition de la Semaine de don de sang volontaire est prévue le 15 décembre 2020.
La salle des conférences de l’hôpital régional de Bafoussam, dans la région de l’Ouest, abrite ce 15 décembre 2020 le lancement officiel de la 3ème édition de la semaine de don de sang volontaire.

Cette initiative vise à mobiliser le plus grand nombre de donneurs dans les villes de Douala à l'hôpital Laquintinie, Yaoundé à l'Hôpital central et Bafoussam à l'hôpital régional afin de constituer des réserves conséquentes de poches de sang avant la période des fêtes de fin d’année, apprend-on dans les colonnes du quotidien Le Messager édition du 10 décembre 2020.

Il sera également question au cours de cette semaine, de sensibiliser les jeunes étudiants et travailleurs sur la nécessité du don de sang, collecter les poches sang pour pallier les pénuries observées dans les hôpitaux….et rendre hommage aux personnes qui font régulièrement et volontairement don de leur sang.

La Fondation camerounaise des consommateurs (FOCACO), qui porte cette initiative, espère une grande mobilisation des populations. «…Il y a trois jours de collecte principalement au sein de la banque de sang de l’hôpital régional qui est ouverte 24 heures sur 24. Tout le monde est attendu. Les travailleurs, les étudiants, toute personne en bonne santé qui a plus de 50 kg même nos amis des forces du maintien de l’ordre. Vous savez que c’est une mission régalienne…Il faut que la banque de sang de l’hôpital régional de Bafoussam ne soit plus en mode batterie faible. Nous devons nous mobiliser. Au Cameroun les besoins tournent autour de 400 mille poches par an et on n’arrive même pas à produire 100 mille poches. Ce qui veut dire qu’il y a beaucoup de préjugés et de freins sociaux. Nous devons porter assistance à personne en danger», plaide le président exécutif de la FOCACO, Alphonse Ayissi Abena.

Selon les chiffres du Programme national de transfusion sanguine (PNTS), la demande nationale se situe autour de 400.000 poches de sang par an au Cameroun. A peine 100 mille poches sont collectées chaque année. Ce déficit s’explique, entre autres, par une très faible implication de la population dans la pratique du don de sang bénévole et volontaire, et l’absence de donneurs bénévoles réguliers et fidélisés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter