Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 24Article 582901

Actualités of Wednesday, 24 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Secrets de palais : ‘les ministres ne croient plus en Paul Biya’

‘Les ministres ne croient plus en Paul Biya’ ‘Les ministres ne croient plus en Paul Biya’

Le RDPC souffle sa 36ème bougie. C’est la date choisie par Messanga Nyamding membre titulaire du comité central du parti pour faires de grands déballages. La sérénité a quitté le parti de la femme. Tous luttent pour la succession de Paul Biya. Pour Messanga Nyamding, l’attitude de certains de ces camarades au gouvernement font penser qu’ils ne croient plus en Paul Biya. L’ex chef de département de l’IRIC relance le débat sur la capacité du président de la République à gouvernement le Cameroun. Cette nouvelle révélation de Messanga Nyamding apportera de l’eau au moulin des Camerounais qui parlent déjà de vacance du pouvoir.

C'est pourquoi j'ai parlé de la dichotomie qui existe entre nos camarades membres du gouvernement et nous qui n sommes pas membres du gouvernement. Il n'y a pas de solidarité. Pour preuve, regardez ma situation aujourd'hui. Je ne voudrais pas la mettre en avant à l'occasion du 36ème anniversaire du RDPC mais qui peut comprendre qu'un membre titulaire du comité central du parti se retrouve aujourd'hui avec des affectations qui laisse croire qu'il est victime d'un règlement de comptes. Je n'aime pas trop parler de mon cas mais c'est flagrant. De deux choses l’une ; soit les gens ne croient plus en Paul Biya et se disent de ce point de vue qu'ils peuvent tout faire quand ils occupent des fonctions de gouvernement, soit alors ils ne comprennent pas qu'il faut une plus grande solidarité entre camarades de parti.


Vengeance : Messanga Nyamding révèle comment le RDPC a tué le ministre Tsala Messi


Au sein du RDPC, la course pour la succession de Paul Biya a démarré. Sous l’apparence d’un parti uni, se cache une famille divisée par des guerres intestines. Les plus malchanceuses ont perdu leur vie, écrasés par la nouvelle machine du parti qui broie ses propres fils. Selon Messanga Nyamding, membre titulaire du comité central du RDPC, le parti, la bataille pour la succession de Paul Biya est ouverte.

« En effet, c'est la lutte aujourd'hui effrénée du pouvoir, la bataille même de succession qui s'est ouverte ici et là. Malheureusement, ce n'est pas ce qu'on a toujours souhaité. Celui qui, en réalité mobilise encore tous les militants c'est incontestablement le président Paul Biya. Et on se demande ce que deviendra le RDPC sans lui. Lorsqu'on voit toutes ces épreuves de forces, ces acharnements, ces querelles, ces exclusions qui ont même entrainé la mort par chagrin de certains camarades. Je pense ici au camarade Tsala Messi qui avait plus de 70 ans, ancien ministre qu'on a trainé en conseil de discipline. Il en est mort. Les gens ne mesurent toujours pas.

Depuis, il y a aussi les arbitraires menés entre certains camarades qu ne sont pas toujours protégés de penser qu'il faut une très grande lisibilité, une lisibilité forte avec des femmes et des hommes courageux qui connaissent le parti. Et non avec des femmes et des hommes peut-courageux mais qui ont fait du parti un fonds de commerce », a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal Mutations ce 24 mars 2021.

Rejoignez notre newsletter!