Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 15Article 520582

General News of Monday, 15 June 2020

Source: koaci.com

Scandales de Brenda Biya : les barons du régime biya agacés


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Au Cameroun, la polémique ces derniers jours concerne, non pas Biya le président de 87 ans dont 38 au pouvoir, mais sa fille Anastasie Brenda Biya Eyenga.


La jeune femme de 22 ans multiplie des vidéos sur diverses plateformes. Dans la plus récente, qu’elle commente elle-même, la seule fille du président camerounais laisse entendre qu’elle est souffrante et dit être détenue contre son gré au palais et à l’insu de son père.


Dans cette vidéo rapidement devenue virale, Anastasie Brenda Biya Eyenga, connue pour ses extravagances vestimentaires et son goût prononcé pour le luxe, présente sa suite où tout est dans un désordre inextricable. Ecran de télévision et meubles renversés, fontaine de Shisha, et effets personnels éparpillés sur le sol...


«Regardez, vous-même, je me sens tellement mal ici au pays. Ils font leur chose soit ils veulent que je rejoigne leur coté de piment ou de remplissage de poches. Donnez-moi des milliards et des milliards je ne bouge pas ! » Entend-on dans la vidéo.

Elle affirme qu’elle souffre du mal d’yeux et souhaite être évacuée hors du pays pour être soignée.





Commentaires


Les commentaires n’ont pas manqué. Certains se demandent comment la fille du président en est arrivée à ce stade. Les opposants au régime accusent la jeune fille de se droguer. Quelques-uns rappellent qu’elle est une junkie en manque.

D’autres enfin, font savoir que la jeune Brenda Biya, est une menace pour ceux qui détiennent la réalité du pouvoir actuellement au Cameroun.


Ignatius Ovat Mathew, avocat au barreau du Cameroun a récemment adressé une correspondance au gouvernement camerounais dans laquelle il dénonce « la détention arbitraire » de la fille du président.

Selon cet avocat, Brenda Biya est « illégalement » détenue contre son gré depuis deux mois. Elle n’est pas retenue sur

« instruction » de son père, indique-t-il.


Me Ignatius Ovat Mathew, demande à Paul Atanga Nji ministre de l’administration territoriale (Minat) de libérer Brenda Biya sous 24 heures.

« Des actions seront menées contre le gouvernement à l’extérieur et dans les juridictions locales pour obtenir réparation », promet l’avocat

Depuis 24 heures, certaines vidéos ont été supprimées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter