Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 23Article 529645

Regional News of Thursday, 23 July 2020

Source: cameroon-info.net

Scandale: un directeur d’une école primaire détourné les frais de dossier de ses élèves


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Il s’agit de Michel Ndokobaye, directeur de l’école primaire de Gazawa. Le maire de la localité affirme que l’accusé n’est pas à son premier forfait.
Le directeur de l’école primaire de Gazawa dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Michel Ndokobaye, est accusé d’avoir détourné les frais de dépôt des dossiers de certains de ses élèves du Cours Moyen deuxième année (CM2), candidats au Certificat d’Etudes Primaires (CEP) de l’année 2020.
Le constat a été fait lors de la descente sur le terrain effectuée par le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari, le 21 juillet 2020 pour s’assurer du bon déroulement des examens officiels.

D’après le quotidien national bilingue Cameroon Tribune paru le 22 juillet 2020, il a été donné au patron de la région de constater que, 45 élèves du CM2 de cette école primaire ne retrouvent pas leurs noms sur les listes des candidats autorisés à composer.

Parmi ces élèves, on retrouve des élèves qui ont déposé les dossiers normalement d’une part et ceux n’ayant pas d’acte de naissance.
D’après le journal, pour le cas de ceux ayant déposé les dossiers: «il se trouve que le directeur de l’Ecole primaire de Gazawa, Michel Ndokobaye, est accusé d’avoir détourné les frais d’examen et par conséquent n’a pas déposé lesdits dossiers».

Un comportement qui est devenu l’habitude du chef de cet établissement scolaire, affirme le maire de Gazawa, Adama Mana: «il a l’habitude de le faire, mais nous prenons des dispositions avec les autorités compétentes pour ne pas pénaliser les enfants. Cette année, nous avons jugé que trop c’est trop, voilà pourquoi nous avons saisi la justice et la gendarmerie pour que ce dernier réponde de ses actes», lit-on.

Le gouverneur rassure que pour le moment «il est entre les mains de la gendarmerie et les enquêtes se poursuivent». Quant aux élèves, victimes, «ils ont été casés dans des salles spéciales et ils composent sans inquiétude».
Pour cette session, la région de l’Extrême-Nord a enregistré 45 050 candidats au CEP.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter