Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 15Article 608281

Actualités of Thursday, 15 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Scandale sexuel à Orange Cameroun : la direction s’explique

La société nie les faits en bloc La société nie les faits en bloc

• Le directeur d’Orange Cameroun est accusé de graves abus

• La société nie les faits en bloc

• La justice est saisie pour faire la lumière sur l’affaire



L’information a été révélée par le journal Eco Matin. Le CEO de Orange Cameroun ainsi que la société font l’objet d’une plainte en justice pour licenciement abusif. Le journal révèle également que directeur de Orange Cameroun Fréderic Debord est accusé de harcèlement sexuel par l’ancienne directrice des ressources humaines de la société, Evelyne Enguelé dans une autre affaire. Dans un communiqué parvenu à la rédaction de CamerounWeb, Orange Cameroun balaye toutes les accusations d’un revers de la main.
« Orange Cameroun informe l'opinion nationale qu'une campagne de dénigrement est actuellement orchestrée à travers divers médias par des ex-employés qui ont été licenciés pour des fautes éthiques et professionnelles. Ces licenciements ont été décidés conformément aux procédures en vigueur au sein de l'entreprise et notifiés aux autorités compétentes », lit-on dans le communiqué.

Concernant le scandale sexuel, Orange Cameroun nie les faits qui lui se sont reprochés et vante les mesures qu’elle a prises pour dénoncer et prévenir les abus.

« En tant qu'entreprise responsables et citoyenne, Orange Cameroun fait confiance à la justice pour connaître des faits et statuer s'il y a lieu, conformément à la législation en vigueur. Orange Cameroun est profondément attaché aux valeurs d'éthique et de conformité qui sont portées au quotidien par l'ensemble de son personnel. Depuis plusieurs années, un dispositif sécurisé de prévention de dénonciation et de gestion de toutes formes d'abus est animé en permanence », précise le communiqué.

Licencié pour 9.554 F CFA

Selon nos confrères du journal Eco Matin, Marie Agathe Sidonie Ngo Mbong qui a saisi la justice pour licenciement abusif a été viré à l’issue d’un complot savamment orchestré par sa hiérarchie.


« Dans une copie de la citation directe dont EcoMatin a pu se procurer, il apparaît qu’il s’agit en effet d’une rupture de contrat entre la nommée Marie Agathe Sidonie Ngo Mbong, épouse Njock, alors Senior manager chargé des Relations avec les Institutions, et son employeur Orange Cameroun, par les soins de son directeur général Frédéric Pierre Maurice Debord, pour un détournement présumé d’une somme d’environ 10.000 FCFA. « La requérante dénonce par les présentes, les agissements de la société Orange Cameroun S.A. et ses représentants légaux qui, usant de manœuvres frauduleuses, sont parvenus à rompre les relations contractuelles de travail qui la liait à la société Orange Cameroun S.A., sous le fallacieux motif qu’elle aurait détourné la somme de 9.554 FCFA ‘neuf mille cinq cent cinquante-quatre Francs CFA) », lit-on dans ce document datant du 4 juin 2021.


En effet, Marie Agathe Njock a été notifiée le 17 mai dernier de sa lettre de licenciement datée du 30 avril 2021 et signée du Dg d’Orange Cameroun, dans laquelle celui-ci évoque, outre le détournement présumé susmentionné, une incompatibilité d’humeur, arguant que son comportement ne sied pas au code éthique prôné au sein de l’entreprise », lit-on dans le journal.

Rejoignez notre newsletter!