Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 10Article 533353

General News of Monday, 10 August 2020

Source: camerounlink.com

Scandale : le Cameroun va s’approvisionner en pétrole chez un fournisseur au passé criminel

Pour le quatrième trimestre 2020, l’approvisionnement du Cameroun en produits pétroliers sera assuré par deux entreprises suisses spécialisées dans la distribution de combustibles et de logistique à travers le monde. De source sûre, il s’agit de Mocoh et Trafigura Pte. LTD. Les deux sociétés ont été retenues par le comité de Suivi de l’approvisionnement du pays en Produits pétroliers (CSA), suite à l’appel d’offres international lancé le 17 juillet dernier par le ministre de l’Eau et de l’énergie (Minee) Gaston Eloundou Essomba.

Elles devront fournir au pays 465 000 tonnes métrique (TM) de produits pétroliers visant à approvisionner le marché national au cours du quatrième trimestre de l’année en cours. Les produits à importer sont composés de 150 000 TM de Gasoline, 210 000 TM de Gasoil, 60 000 TM de Jet A1, 15 000 TM de Fuel Oil 1500, et 30000 TM de Fuel Oil 3500. Si l’on ignore encore la date de début des livraisons, il n’en demeure pas moins qu’elles se feront exclusivement par voie maritime. « Les produits sont livrés à Douala ou Limbe dans les bacs de la Société camerounaise des dépôts pétroliers ou de la Société nationale de raffinage?» avait précisé le ministre Gaston Eloundou Essomba dans l’appel d’offres.

Depuis l’incendie à la Sonara, ayant conduit à l’arrêt de ses unités de production, le Cameroun a adopté un nouveau mécanisme d’approvisionnement en produits pétroliers. Il consiste en la sélection de traders pour une période donnée qui ont la charge de rendre disponibles de grandes quantités de produits finis dans les eaux du Cameroun afin de les vendre aux marketers importateurs avec un niveau de prime plus compétitif comme critère de sélection. La mise en œuvre de ce mécanisme a permis au pays de faire des économies budgétaires dans l’année de l’ordre de 150 milliards de FCFA. Cet excédent est en grande partie imputable à la baisse du niveau de prime due aux traders. Celui-ci atteignait jadis les 128 dollars/TM pour le super, 176 dollars/ TM pour le Gasoil, et 108 dollars/TM pour le Jet A1. D’après le Minee, une partie de ces économies permet de financer la remise sur pied de la Sonara. « A travers ces économies, une ligne de soutien de 47,88 F à la Sonara a été introduite dans la nouvelle structure des prix des produits pétroliers.





Cette ligne permettra à ladite entreprise d’assainir ses relations avec ses partenaires financiers et ses fournisseurs et d’engager le processus de réhabilitation de la raffinerie » précisait-il. Mocoh et Trafigura Pte. LTD succèdent ainsi au nigérian Sahara Energy retenu comme principal fournisseur entre février et mai 2020.

Basée en Suisse, Mocoh est une société privée de distribution, de logistique et de négoce de pétrole à travers le monde. Créée en 1998, la société jouit d’une expérience avérée sur le continent africain. Elle a déjà opéré au Nigéria, à Madagascar et même en Afrique du Sud. Entre 2000 et 2019, Mocoh a été actif dans plus de 25 pays dans le monde et coordonné la livraison de plus de 4 millions de tonnes de produits dans le monde en 2019. Le trader a par ailleurs affrété 130 navires l’année dernière, livrant avec succès près de 3 milliards de dollars de brut et de produits. Ses principaux produits sont LPG, Naphtha, Gasoline, Jet fuel, Gasoil, VGO et Fuel Oil.

S’agissant de Trafigura Pte. Ltd, c’est est l’un des plus grands groupes de négoce de matières premières physiques au monde. Elle s’approvisionne, stocke, transporte et livre une gamme de matières premières (y compris du pétrole et des produits raffinés, des métaux et des minéraux) à des clients du monde entier. L’activité commerciale est soutenue par des actifs industriels et financiers, dont 49,3% de la société mondiale de stockage et de distribution de produits pétroliers Puma Energy; opérateur mondial de terminaux, d’entreposage et de logistique Impala Terminals; Le groupe minier de Trafigura; et Galena Asset Management.

Trafigura Pte. Ltd : le fournisseur au passif toxique

Malgré l’envergure internationale qu’on lui reconnaît, le géant Suisse a été indexé en 2016 par une ONG pour avoir importé sur le continent Africain du carburant toxique.

L’affaire a éclaté en septembre 2016. Après trois années d’enquêtes, une ONG suisse dénommée Public Eye rendait public un rapport accablant des négociants helvétiques, accusés d’avoir délibérément fourni en Afrique, des carburants hautement toxiques. Quartes sociétés et pas des moindres étaient pointés du doigt à savoir Vitol, Trafigura, Addax & Oryx et Lynx Energy. Ils auraient produit, vendu et livré aux marchés de huit pays africains,

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter