Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 18Article 574324

General News of Thursday, 18 February 2021

Source: 237online.com

Scandale au PAD: une barrière non livrée mais payé à plus de 21 milliards

Un marché spécial d’érection d’une barrière de 20km, autour du port de Douala, a été signé le 13 avril 2018.

Il a été attribué, pour un montant de plus de 31,8 milliards de francs, à la société Portsec Sa. Portant sur la sécurisation du périmètre et le contrôle des accès de la place portuaire, il visait aussi l’achat de scanners, ponts bascules et caméras de surveillance.

Selon des sources proches du dossier, G4 Security avait soumissionné pour le même marché pour… 1 milliard de francs. Toujours est-il Portsec Sa, le bénéficiaire du marché passé selon la procédure de gré à gré, avait 24 mois pour livrer le chantier. Sur le document portant attribution dudit marché, le Pad est représenté par son Dg, Cyrus Ngo’o. En regard, le partenaire signe au nom d’un cabinet d’avocats suisses, dénommé Kholi and Partners, domicilié et enregistrée au Panama, un pays connu pour être un des plus gros paradis fiscaux au monde. Nos recherches, tendant à retrouver l’existence de Portsec Sa, sont restées vaines.

Bank sur le banc des accusés

Un an plus tard, le bénéficiaire du marché de gré à gré n’avait toujours pas livré les travaux. Plus encore, il a dans l’espace réussi à se faire payer par le Pad à hauteur de plus de 21 milliards de francs, des fonds virés dans le compte n°10.504265-0 IBAN EUR LI 5008812105042650002 BIC VOAGLI22, domicilié chez Volksbank Aktiengesellschaft, Feldkircher Strasse 2 FL 9494 Schaan, au Liechtenstein.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter