Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 12Article 519991

General News of Friday, 12 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Scandale à Etoudi : voici les restrictions imposées à Brenda Biya


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Brenda Biya n’a pas tout dit. Dans ses multiples vidéos réalisées depuis le palais d’Etoudi et qui font le buzz sur les réseaux sociaux, la fille unique du président de la République a exposé plusieurs situations anormales au palais de l’Unité. Son emprisonnement, son incapacité à se soigner et ses maladies chroniques, tout a été révélé dans sa vidéo. Comme si cela ne suffisait pas, Brenda Biya annonce qu’il y a un autre point important dont elle ne souhaite pas parler.


« Je ne veux même pas sortir la quatrième chose qui me hante » a écrit Brenda Biya en guise de menace à ceux qui ont restreint ses mouvements.


Brenda Biya vit une dépression poussée au point qu’elle évoque à plusieurs reprises la mort. Elle a demandé trois fois à un des éléments de sa garde de la tuer. Ce dernier calmement lui a demandé d’aller se reposer. Sur une capture d’écran qu’elle a publiée, elle parle carrément du suicide. « Je dois mourir pour satisfaire ces gens ? dites-moi un peu » a-t-elle écrit.


Brenda Biya dort mal et a peur que ses garde la viole. En effet la fille du président de la République a reçu l’ordre de ne pas fermer les portes de sa chambre même si elle dort. « Je ne dors pratiquement plus. Tellement je suis anxieuse à force de dormir les portes ouvertes » raconte-elle.


Tous ces cris de détresse de Brenda Biya confirment selon les détracteurs du régime Biya, la mort ou la disparition de Paul et Chantal Biya

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter