Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 12 31Article 453227

General News of Monday, 31 December 2018

Source: actucameroun.com

Satisfecit du gouvernement suite au déblocage de 76,3 millions $ du FMI


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Yaoundé a exprimé sa satisfaction après l’approbation le 17 décembre dernier, d’un 4e décaissement de 76,3 millions $ du Fonds monétaire international (FMI) dans le cadre de la Facilité Élargie de Crédit (FEC) et destiné à accompagner les réformes économiques et financières du gouvernement sur la période allant de 2017 à 2020.

Les autorités camerounaises ont passé en revue les actions menées qui ont abouti à l’approbation de ce 4e décaissement.
« Les efforts fournis par le gouvernement en termes de réduction du train de vie de l’État ont permis de réduire le déficit budgétaire de 6,5% en 2016 à 4,5% en 2017. Pour l’exercice 2018 qui s’achève, le déficit est projeté à 2,6% », a déclaré Issa Tchiroma Bakary, le ministre de la Communication.

« Cette évolution de la réduction du déficit budgétaire s’inscrit dans la trajectoire définie dans le programme, qui prévoit une réduction du déficit budgétaire de 6,5% en 2016 à 1,7% en 2020 », a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

Les recettes de la fiscalité intérieure ont progressé de 110% entre 2016 et 2017, première année de mise en œuvre du programme d’un programme économique et financier triennal appuyé par la FEC. Ces recettes ont atteint 1790 milliards de FCFA en 2017, contre 1615 milliards de FCFA en 2016.

LIRE AUSSI: Développement agropastoral: la région du Nord croit avec fermeté

Pour l’exercice 2018, à la fin du mois de novembre, 1719 milliards de FCFA avaient déjà été mobilisés, soit 90% de l’objectif annuel fixé à 1912 milliards de FCFA.

La chute des prix des produits pétroliers sur le marché international et des menaces sécuritaires dans la sous-région, avec les attaques du groupe terroriste BOKO HARAM à l’Extrême-nord du pays et l’augmentation des dépenses sécuritaires et humanitaires liées à l’afflux de réfugiés venant des pays voisins, et ainsi qu’aux déplacés internes en proie aux problèmes d’insécurité, ont engendré une détérioration des finances publiques.

Après avoir initialement manifesté une forte résilience de son économie, le Cameroun s’est heurté à un ralentissement de sa croissance qui est passée de 5,9% en 2014 à 4,5% en 2016, puis à 3,7% en 2017.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter