Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 10Article 533404

General News of Monday, 10 August 2020

Source: Cameroon Info

Santchou (Ouest) : vive tension entre le maire et les commerçants

Ils en ont après les agents communaux, qui s’illustrent par des méthodes peu orthodoxes, de collecte de la taxe communale dans les marchés.
Des commerçants de Santchou, une ville dans le département de la Menoua, région de l’Ouest, ont battu le macadam le jeudi 6 août 2020, au siège de la mairie de ville. D’après le quotidien Le Jour, dans son numéro de ce lundi 10 août 2020, ils en ont après les agents communaux, qui s’illustrent par des méthodes de collecte très floues de la taxe communale dans les marchés, au mépris de la réglementation.

Participez au sondage






«Ça se passe comme ils veulent. Quand ils arrivent devant toi, ils n’exigent pas le paiement du ticket de place sur le marché. Ils observent ta marchandise et te taxent un montant que tu dois payer», a confié une commerçante dans Le Jour. Et un autre d’ajouter: «Le montant à payer dépend de ce que vous vendez et non de la place que vous occupez. Par exemple, ils te disent qu’un sac de maïs c’est 500F. Si tu as 10 sacs, tu vas payer 5.000F. Ils taxent le tas de banane, ce qui n’est pas normal».

Nos confrères ont contacté le maire de Santchou, François Ngoubene, qui s’est désolidarisé des actions de ces agents communaux véreux, arguant qu’ils opèrent en marge de la réglementation en vigueur au sein de sa commune. Celle-ci a prévu une taxe communale de 200 FCFA par commerçant et par jour de marché.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter