Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 07Article 510967

Health News of Thursday, 7 May 2020

Source: agencecamerounpresse.com

Santé: voici tout ce que vous ignorez sur l'artemisia


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La plante est au cœur de toutes les révélations et au centre de tous les conflits opposants pharmacie traditionnelle et pharmacie industrielle. Mais qu’est-ce vraiment l’artémisia.

Les toutes premières utilisations de cette plante, l’artémisia ou l’armoise, remontent à très longtemps dans la civilisation humaine. Cette plante était jadis utilisées pour soigner les problèmes de santé que connaissent très souvent les femmes. C'est la raison pour laquelle on l'a baptisée Artémise, terme dérivé du nom de la déesse Artémis.

Ses propriétés médicinales sont en effet similaires aux actions bénéfiques apportées par cette divinité grecque, comme la facilitation de l'accouchement, le soulagement des femmes ayant des règles douloureuses et la régularisation du cycle menstruel. En Orient, dans certains pays asiatiques comme la Chine, cette plante est utilisée en moxibustion pour apaiser les douleurs et cautériser les lésions.

De nos jours, cette médication est surtout recommandée pour stimuler l'appétit, guérir les différentes affections touchant l'appareil respiratoire et l'appareil digestif, ainsi que pour favoriser la circulation veineuse. C’est certainement la raison pour laquelle on la voit réapparaître dans les traitements proposés pour soigner le Covid 19.

Comment la reconnaître ?

Plante vivace de 50 à 150 cm de haut (sachant qu’elle parfois aller jusqu’à 03 mètres selon les conditions de culture), l'armoise est facile à identifier grâce à ses tiges florifères élancées, rougeâtres, un peu velues et striées. Ses feuilles oblongues, découpées en segments et auriculées à la base, sont de couleur vert foncé sur la face et blanc cotonneux sur le revers. Ses petites fleurs tubuleuses jaunes ou rougeâtres sont regroupées en un capitule solitaire.

Celles-ci dégagent une odeur très forte, parfois désagréable. La période de floraison de cette plante herbacée se situe entre les mois de juillet et d'octobre. L'armoise produit des akènes ovoïdes, d'environ 2 mm de long, pourvus de petites épines. Les organes de la plante utilisés en phytothérapie sont notamment les feuilles et les sommités fleuries. Ces parties vont passer sous diverses applications selon la thérapie souhaitée.

L’armoise annuelle peut être confondue avec l’ambroisie (Ambrosia artemisiifolia), espèce d'un genre voisin, reconnue comme l’une des premières causes d’allergies polliniques (y compris cutanées). Les feuilles de l’armoise annuelle sont très divisées, de couleur vert clair, et l’odeur est très forte quand on les froisse entre les doigts, tandis que celles de l’ambroisie n’ont aucune odeur.

Son efficacité

Les principes actifs contenus dans ses feuilles sont les alcools sesquiterpéniques, les lactones sesquiterpéniques et les acides sesquiterpéniques. Des flavonoïdes, des coumarines, des polyines, des stérols et des triterpènes y sont également présents. L'essence extraite de ses sommités fleuries renferment également des lactones sesquiterpéniques, dont l'artémisine, des thuyones, de l'hydroxycoumarine, des flavonolglycosides, des polyines, des coumarines, des tanins et de nombreux oligo-éléments tels que le calcium, le potassium, le zinc, le magnésium, le phosphore, le souffre et l'iode.

L’armoise annuelle peut être confondue avec l’ambroisie (Ambrosia artemisiifolia), espèce d'un genre voisin, reconnue comme l’une des premières causes d’allergies polliniques (y compris cutanées). Les feuilles de l’armoise annuelle sont très divisées, de couleur vert clair, et l’odeur est très forte quand on les froisse entre les doigts, tandis que celles de l’ambroisie n’ont aucune odeur.

Très efficace contre le paludisme, la plante contient notamment de l'artémisinine, une lactone sesquiterpénique qui s'est révélée efficace à titre curatif et préventif 15 contre des formes graves de paludisme (en particulier contre Plasmodium falciparum devenu en de nombreux endroits résistants aux médicaments classiques).

La capacité de l'armoise à calmer les douleurs causées par les règles et les contractions musculaires s'explique par sa propriété antispasmodique. Cette plante agit également comme un stimulant utérin et des fonctions digestives, d'où sa faculté de déclencher et régulariser les flux menstruels, ainsi que de traiter les troubles digestifs. Et aujourd’hui, c’est ce médicament naturel qui est employé pour guérir du Covid 19 avec beaucoup d’efficacité.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter