Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 19Article 614590

Infos Santé of Thursday, 19 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Santé : l’Eglise catholique vole au secours de l’Etat à Kribi

L’Eglise catholique ouvre un centre médical . L’Eglise catholique ouvre un centre médical .

Le plateau technique de l’hôpital de district est dépassé.


Le ministère de la Santé devait refaire cet hôpital hors service.


L’Eglise catholique ouvre un centre médical pour les sauver populations.


Depuis plusieurs mois l’hôpital de district de Kribi est hors service. Pour cause le plateau technique de cet établissement hospitalier public est obsolète. Malgré les promesses des autorités en charge des questions de santé, l’hôpital de district de Kribi n’a toujours pas été rénové. Préoccupé par cette situation, le diocèse de Kribi a décidé de renverser la tendance. Il a construit un centre de Santé dont la vocation est de « soigner les pauvres avec la médecine des riches », a déclaré Mgr Damase Zinga Atangana, l'Evêque de Kribi qui accueillait ainsi le Directeur Général du Port Autonome de Kribi, Patrice Melom, venu échanger avec le maître de céans pour faire bénéficier des soins aux personnels de sa structure portuaire. Le Centre Médical Catholique de Référence Saint François de Kribi s'occupe de la médecine générale et des soins spécialisés.

Les cas des autres hôpitaux.


D’autres hôpitaux se retrouvent dans cette vétusté, c’est notamment le cas de l’hôpital de District de Nanga-Eboko qui brille par la vétusté des équipements d’imagerie médicale et le déficit en énergie électrique sont les principales difficultés de cette formation sanitaire visitée le 16 juin 2021 par le Ministre de la Santé Publique.

« Nous faisons face à de fréquentes interruptions dans la fourniture de l’énergie électrique et face au vieux groupe électrogène qui lâche, nous recourons à l’énergie solaire. Cependant, la hantise de manquer de l’énergie même en pleine opération nous habite ». Le Dr. Idrissou BOUBA, Directeur de l’hôpital de District de Nanga-Eboko dans le département de la Haute Sanaga exprimait ainsi au Ministre de la Santé Publique l’une des principales préoccupations de la structure hospitalière qu’il dirige. D’autant plus qu’en l’absence de l’énergie, l’alimentation de l’hôpital en eau, depuis le forage qui y a été réalisé est impossible. C’est d’ailleurs l’un des problèmes majeurs rencontrés dans les salles d’hospitalisation restaurées que le patron de la santé a tenu à visiter.

Outre les questions d’eau et d’électricité et au-delà d’un sérieux besoin en personnels, l’hôpital est dépourvu de services d’imagerie médicale. L’équipe du Dr. Idrissou est contrainte de référer tous les patients nécessitant une « radio ». Au service de chirurgie dentaire, le fauteuil multifonctionnel servant à effectuer tous les soins dentaires doit simplement être remplacé. A toutes ces préoccupations, le Dr. MANAOUDA Malachie a promis d’apporter des solutions de façon graduelle.

Rejoignez notre newsletter!