Vous-êtes ici: AccueilInfos2018 02 08Article 432676

Opinions of Thursday, 8 February 2018

Journaliste: Boris Beltolt

Santé de Paul Biya: le cortège en provenance de Mvomeka était vide [Témoignage]

Dans le sérail, c’est désormais la question au bout des lèvres. Depuis hier soir les spéculations vont bon train et la rumeur sur son état de santé qui semble s’être dégradé brusquement. Les langues commencent à se délier.

Nous avons ainsi appris que la semaine dernière, Paul Biya et Idriss Deby devaient se rencontrer à Yaoundé. Deby devait faire escale au Cameroun après le sommet de l’Union Africaine auquel il a pris part. Les deux États étant en proie à une crise financière, il s’agissant de voir comment les deux économies pouvaient travailler. Des ministres tchadiens étaient déjà en mission avancée pour attendre l’arrivée de leur président. Voici les hauts fonctionnaires tchadiens qui étaient au Cameroun: le ministre tchadien des finances, le ministre tchadien de l'économie et de la planification du développement, le président de la Cosumaf (un ancien PM du Tchad, le président de la Cemac (ex PM gabonais), le vice-président de la Cemac (une Tchadienne belle-sœur d'Idriss Deby, ancienne commissaire de l'Union africaine). A la dernière minute, le cabinet civil a annulé sans communiqué officiel.

LIRE AUSSI Frank Emmanuel Biya ne veut pas être président

Autre chose, Biya n’a pas été aperçu à Yaoundé, y compris au Palais depuis des semaines. Plus plusieurs personnes ayant observé le cortège annonçant son retour de Mvomeka le week-end dernier affirment n’avoir rien vu à l’intérieur des voitures comme à l’accoutumée et un cortège “ relativement différent “, confie une source.

Plus important, des informateurs précisent qu’un avion médicalisé à l’intérieur duquel se trouvait Paul Biya aurait discrètement atterri à l’aéroport de Genève en Suisse le 26 janvier 2018.

LIRE AUSSIVoici comment Franck Biya prépare la succession de son père

Autant d’éléments qui jettent le trouble et exigent que nous demandions des preuves de vies du chef de l’Etat. C’est notre droit et notre devoir en tant que citoyens. Les discours du 11 février sont pré enregistrés. Il faudra forcément trouver quelque chose.

LIRE AUSSI Frank Emmanuel Biya ne veut pas être président

LIRE AUSSIVoici comment Franck Biya prépare la succession de son père