Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 27Article 610480

Infos Santé of Tuesday, 27 July 2021

Source: REPÈRES N°983

Santé : Centres hospitaliers de l’Adamaoua, grands corps malades

Le ministre de la Santé publique a fait des observations et prescrit un train de mesures Le ministre de la Santé publique a fait des observations et prescrit un train de mesures

Manaouda Malachie, ministre de la Santé publique vient d’achever une tournée de quatre jours dans la région de l’Adamaoua. Son périple portait sur l’évaluation des centres hospitaliers de la région. Il y a visité près d’une dizaine d’hôpitaux. De Ngaoundéré, à Ngaoundal, Meïganga en passant par Dang, Mbé, Tignère le constat est le même : Les hôpitaux se portent mal. Dans le lot de problèmes figurent le manque de spécialistes, l’absence de matériel de pointe, vétusté des bâtiments et des équipements biomédicaux et médicaux, déficit en énergie électrique et solaire etc. Etape par étape, le ministre de la Santé publique a fait des observations et prescrit un train de mesures.

Hôpital régional de Ngaoundéré

Ici, tout est à refaire. L'ensemble des équipements et infrastructures nécessite une intervention de grande amplitude. Des urgences à la maternité en passant par la banque de sang, le service de radiologie et le centre d'hémodialyse entre autres services, le Minsanté s'est fait une idée réelle de la situation et des conditions dans lesquelles le personnel de santé travaille. Face à l’urgence que commande la situation, Manaouda Malachie a instruit à ses collaborateurs des services techniques qui l'accompagnent de mettre à la disposition du directeur de cet hôpital un certain nombre d'équipements dont les lits, les tables d'accouchement et tables d'opération, le renforcement du laboratoire. Il est également envisagé une réhabilitation globale de tout l'hôpital pour lui donner une meilleure stature. Il a en outre été demandé au directeur de prendre les dispositions en liaison avec les services techniques compétents pour remette en marche le scanner et la toute nouvelle radio numérique dont a été dotée l’hôpital régional. Centre hospitalier régional de N’Gaoundéré après un tour de l'ensemble de l'infrastructure dont les travaux de construction ont commencé en 2017, le chantier affiche 97% du taux d’avancement des travaux. Cependant, le patron de la Santé déplore un taux de consommation des délais de 103%. Face aux difficultés relevées par le maître d'ouvrage, l'hôte du jour prescrit la multiplication et la sécurité des équipes sur le chantier afin de tenir les délais du 31 août 2021 pour sa livraison, et de novembre 2021 pour sa mise en fonctionnement progressive. Pour ce qui est de la demande de prorogation de délais formulée par l'entreprise alliances Construction Cameroun, chargée de la construction, le Minsanté s'est dit défavorable. Car cela coûte cher à l'Etat. En ce qui concerne les équipements médicaux et biomédicaux, le représentant de l'entreprise a fait savoir que la quasi-totalité sera bientôt réceptionnée et installée. Le CHR de N’Gaoundéré a une capacité de 115 lits.

Centre Médical d’Arrondissement de Mbé

Ce sont en moyenne 700 patients qui sont pris en charge ici chaque mois. Le dynamisme du Chef de centre fait la fierté des populations et des autorités. Il reste que les besoins exprimés portent notamment sur la construction d'une maison d'astreinte pour le personnel déjà insuffisant, la construction d'un forage pour pallier le problème d'eau potable et l’augmentation des lits d'hospitalisation. Des solutions à court et à moyen terme ont été d'ores et déjà apportées d'une part et formulées d’autre part.

Hôpital de district de Tignère

L'infrastructure a été construite de 2006 à 2013 pour sa première phase sur financement BID, puis depuis 2019 et sera bouclé le 31 décembre 2021 pour la deuxième phase, grâce à un financement de la banque Islamique de Développement et du gouvernement camerounais. Ces travaux concernent en substance, la réfection des installations électriques : bâtiment administration, bâtiments urgences- consultation, bâtiment laboratoire banque de sang bâtiment bloc opératoire, bâtiment hospitalisation chirurgie et médecine, 02 logements d'astreinte pour le Directeur et pour le personnel, 02 latrines sèches doubles, pour ne citer que cela. Par ailleurs, le gouvernement et la BID se sont engagés à poursuivre dans les trois régions septentrionales la construction d'une part et l'achèvement d'autre part des CSI et hôpitaux de district, une vingtaine au total.

En ce qui concerne l'hôpital de district de Tignère, il dispose de la majorité des services. Cependant, il fait face spécifiquement à un problème criard d'enclavement et de déficit en fourniture en énergie électrique. En dépit de cela, il mobilise 57 personnes pour ce qui est des ressources humaines dynamiques, volontaires et très engagés dans la riposte contre la pandémie au Covid-19. Situé à 140 km de N’Gaoundéré le district de santé de Tignère couvre une population de 123.265 âmes. Pour y faire face, le ministre vient de renforcer l'hôpital de plusieurs équipements et autres dispositifs biomédicaux et médicaux. Il reste à renforcer cette structure sanitaire en centrale d'énergie solaire, d'une chaîne de froid ainsi que d'un incinérateur. Avant cet hôpital le ministre a visité le Centre de Santé Intégré où il a été accueilli par un personnel chaleureux et 100% vaccinés contre le Covid-19.

Hôpital de District de Meïganga

Les réalisations du gouvernement en faveur des populations de cette ville ont été passées au scanner en fin de journée ce jeudi 22 juillet à l’occasion de la visite de travail du Minsanté dans le département du Mbéré, région de l’Adamaoua. Avec ses 243.000 âmes, le département regroupe 03 Centres médicaux d'arrondissement (CMA) et 29 Centres de santé intégrés (CSI), couvrant une superficie de 17.000km2.

L'hôpital de district de Meïganga, formation sanitaire de quatrième catégorie fait plutôt bonne mine, tant sur plan des bâtiments dont la fraîcheur de la peinture renseignent sur sa toilette, que sur les équipements mis à sa disposition dans le cadre du renforcement du plateau technique. Du matériel acquis dans le cadre de la riposte au Covid-19. C'est le cas des appareils de radiographie, de la centrale de production d'énergie solaire, 03 laboratoires équipés, et une chaîne de froid fonctionnelle. Toutefois, des doléances ont été portées à l'attention du ministre en vue d'avoir des solutions pour optimiser les performances et le rendement des soldats de la santé de ce district sanitaire. Elles portent entre autres sur le renforcement des effectifs en personnels, le règlement des problèmes de carrières et prises en soldes pour certains, ainsi que l'achèvement de la construction de la maternité moderne dont les travaux semblent piétiner un peu.

Aussi, Manaouda Malachie, a indiqué des solutions pratiques et pragmatiques. Sous ce rapport, a-t-il indiqué, le Chef de l'Etat n'attend pas de nous des discours mais actes, des actions et des réactions concrètes. A l’occasion un ensemble de matériels dont des respirateurs, des extracteurs d'oxygène, des lits d'hospitalisation, des moniteurs multiparamétriques, des appareils ECg, des a été remis à l’hôpital

Rejoignez notre newsletter!