Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 17Article 573940

General News of Wednesday, 17 February 2021

Source: camerouweb.com

Sanglante réponse d'un membre du MRC à Me Bomo

Après le point de vue de Me Christian Bomo sur la situation du MRC actuellement, Fernand DJAMPOU, un membre du parti a décidé de faire un 'clin d'œil à l'avocat dans une tribune. Tribune que nous publions ici en intégralité.

Je vous lis régulièrement avec beaucoup d'attention. Même si la plupart de temps je partage vos idées, il se trouve que j'éprouve souvent l'envie de dire "non". Par exemple pour ce qui concerne celles sur le déploiement du mrc en tant que organisation.

Personnellement je ne me risquerais dans un tel exercice comme Wilfried Ekanga, Mota, votre confrère Sikati ou autre. Tout simplement parce que ils en sont membres à part entière. Quand on est en dehors, forcément on ne maitrise pas grand chose autant qu' on ne risque rien sur le plan des conséquences du déploiement du parti.

Je ne doute pas de votre engagement et votre capacité à contribuer au dynamisme du mrc. Mais ce n'est nullement de réorientation de ses activités dont à besoin cette organisation.

Personne ne discute que le mrc a suffisamment éprouvé les lois de ce pays sans jamais basculer dans l'illégalité. Contrairement à ce qu' on pourrait penser, cela est une des raisons pour lesquelles ce parti séduit de plus en plus. C'est un parti très responsable et qui a toujours refusé de copier l'anti-modèle d'en face.

Le mrc a fait et continue de faire sa part. Ils l'ont fait avec maîtrise et surtout sacrifice. Ce qui manque au mrc, c'est un meilleur engagement de la société civile à laquelle vous appartenez. Vos efforts devrait plutôt être dans la sensibilisation et la fédération des différentes sociétés civiles. Vous devriez efficacement plaider pour une meilleure coordination des activités de la société civile. La société civile est active certe, mais modeste et éparses voire même décousue. Pour preuve, citez moi seul regroupement de la société civile capable d'influencer et de faire pression autant que le mrc.

À ce jour, sans élus de quoi que ce soit, nous pouvons affirmer que le mrc est une institution dans ce pays et constitue en lui tout seul l'essentiel le contre-pouvoir.

Me BOMO, je vous promet que si vous déployer la même énergie qu' en ce moment, pour donner vie à un réel projet de dynamisation de la société civile, juste un an suffit pour ébranler la forteresse en face.

Fernand DJAMPOU

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter