Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 17Article 521212

Diasporian News of Wednesday, 17 June 2020

Source: cameroon-info.net

Samuel Eto’o dénonce énergiquement l’interpellation violente d’une femme enceinte noire à Paris


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le footballeur retraité condamne la violence exercée par ces hommes sur une femme qui ne représentait pas un danger.
La scène est choquante ! Le 16 juin 2020, des agents de sécurité blancs de la SNCF, la société ferroviaire française, ont violemment interpellé une femme enceinte noire à la gare de Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Sur les images prises par un témoin et diffusées sur la toile, on voit deux agents de sécurité qui procèdent d’abord à une clé de bras sur la femme avant de la plaquer assez brutalement au sol et de lui passer des menottes. Les cris de détresse de cette dernière et l’indignation de certaines personnes présentes sur les lieux ne dissuadent pas ces policiers de la sécurité ferroviaire qui vont jusqu’au bout de leur action.

Une scène qui a choqué Samuel Eto’o Fils, comme de nombreux internautes. L’ancien capitaine de l’équipe du Cameroun de football a exprimé son indignation dans un tweet publié ce 17 juin 2020. «Bande de lâches. Vous faites les mecs sur une femme en plus enceinte», a-t-il écrit, accompagnant son poste d’émoticônes de désapprobation.



Cet incident intervient en pleine période de manifestations anti racisme, déclenchées par la mort fin mai, de Georges Floyd, cet afro-américain tué au cours de son interpellation brutale par des policiers blancs à Minneapolis dans l’Etat du Minnesota. Un mouvement qui a gagné la France à travers des manifestations organisées par la sœur d’Adama Traoré, ce noir mort il y a 4 ans après une interpellation musclée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter