Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 07Article 617434

Politique of Tuesday, 7 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Sacrifices: 'Mirabelle est morte, Cabral Libii sera maintenant président '

Cabral Libii et Mirabelle Lingom Cabral Libii et Mirabelle Lingom

•' Mirabelle Lingom est morte. Les leaders du PCRN peuvent jubiler', a confié la famille éplorée

• Cette triste nouvelle a fait réagir le journaliste Jean-Claude Mbede Lastardedieu qui accuse le PCRN d'assassinat

• Il demande à ce que les auteurs soient traduits en justice


Tous les regards sont tournés vers le parti PCRN de Cabral Libii après cette soudaine disparition de Mirabelle Christelle Lingom ce 6 septembre 2021. Elle a été accusée à tort par des militants du PCRN pour avoir tourné une vidéo sextape avec le lanceur d'alerte Paul Chouta, ce qui s'était avéré faux. Même si les leaders de ce parti n'ont pas réagi à ce triste évènement, les proches de la victime, pleurent cette jeune fille déshonorée, agressée, violée dont l'avenir a été détruit méchamment par quelques "sangsues" de ce parti de Nourane Foster.

Ils peuvent désormais jubiler d'avoir fini ce qu'ils ont commencé, s'est confié un proche au journaliste Jean-Claude Mbede Lastardedieu. "Mirabelle est morte. Et J’espère que Çabral Libii sera maintenant président et que ses proches seront tous des ministres. C’est ce que m’a confié un membre de la famille éplorée", raconte le journaliste qui est aussi sous le choc et accuse les quatre personnes du parti impliquées dans cette affaire d'être derrière la mort de la jeune fille. "Ceux qui ont jeté Mirabelle en pâture, font partie des escadrons de la mort du PCRN. Mais on peut se demander ce que Mirabelle venait chercher dans l’espace politique. Çabral Libii et son parti doivent maintenant l’expliquer aux camerounais. Pourquoi ont ils cyniquement choisi de l’utiliser pour soi-disant " venger Martin Camus Mimb"?, a t-il déclaré.


Avant sa mort, Mirabelle Lingom avait maintenue sa plainte contre Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo, Julien Bapes Bapes, ses bourreaux du PCRN qui ont d'ailleurs été soutenus par leur leader Cabral Libii. Mais cette affaire est loin d'être close car pour Jean-Claude Mbede Lastardedieu, il s'agit bien d'un meurtre. Les auteurs de cet acte odieux doivent alors être punis. " Une petite fille sans histoire. Tuée par des jeunes à cause de la politique. Un seul camp avait intérêt à faire mourir Mirabelle. Celui des jeunes accablés par la confrontation de la semaine dernière à la gendarmerie. D’ailleurs, un membre actif de cet escadron de l’a mort avait clairement posté que Mirabelle avait déclaré la guerre au PCRN. Le Minimum que nous pouvons espérer aujourd’hui est que tous ceux dont les noms ont été cités dans cette affaire , soient condamnés par la Justice après une re-qualification des faits: car ici, il s’agit bien d’un MEURTRE", précise-t-il.

Ayant rendu l'âme à l'hôpital de la cité des palmiers à Douala, les causes du décès n'ont pas été révélées. Mais bien avant, elle s'est confiée à Arol Ketch. "Ils m’ont tué, le jour où ils ont décidé de me livrer à la vindicte populaire. Qu’est-ce que je leur ai fait ? La pauvreté c’est un péché?", a-t-elle déclaré.

Aux dernières nouvelles, Mirabelle Lingom avait maintenue sa plainte contre Fritz Messey Messey, Jean Louis Batoum, Clotaire Nguedjo, Julien Bapes Bapes. Selon les sources, elle a confié à ses avocats qu’elle ne souhaite avoir aucun règlement à l’amiable de l’affaire. " L’enquêteur principal DEMANOU TIWA BRICE FLAVIEN devrait convoquer une dernière fois les différentes parties à la légion de gendarmerie du Littoral et transférer le dossier chez le procureur pour la suite de la procédure judiciaire ", affirme la source.

Rejoignez notre newsletter!