Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 24Article 582958

General News of Wednesday, 24 March 2021

Source: www.camerounweb.com

Sacrifice, fortune : comment Paul Eric Kingué a gagné ses premiers millions

C’est après sa mort que les Cameroun découvrent réellement Paul Eric Kingue. Le maire de Penja contrairement aux rumeurs colportées sur lui, n’étaient pas entré en politique pour se faire de l’argent. Déjà à l’université, le jeune étudiant savait se faire de l’argent. Sa première épouse, l’amour de sa vie raconte comment il a obtenu ses premiers millions et construit ses premiers duplex. Malgré sa fortune, PEK a sacrifié sa vie de couple pour le bonheur de sa communauté.

« Tu as découvert l'Afrique du Sud alors inconnu du monde à l'époque et tu y as noué d'excellentes relations avec les autorités en fonction a cette époque, en occurrence le ministre du Home Affairs : Mangosuthu Gasha Buthelezi par le billet duquel tu pouvais facilement faire parvenir les dossiers des Camerounais assoiffés de découvrir ce pays .
Un seul study permit obtenu du gouvernement Sud Africain te rapportait 500 000f CFA par étudiant admis et Dieu sait le nombre de jeunes bacheliers Camerounais qui s'y rendaient ainsi que les touristes.


Un seul salon en cuir que tu ramenais d'Afrique du Sud était revendu ici et ton bénéfice était très alléchant ; nous étions devenus très prospères et ceux qui ne connaissaient pas tes revenus parlaient de faymania et pourtant...
Tu étais trop fier et intègre pour te voir dans de affaires sales.
A tes 32 ans nous étions propriétaire d'un duplex à Yaoundé, à Odza au lieu dit Koweït city sur 1500m2 », écrit-elle dans ses hommages.

La seule qui semble mieux connaitre Paul Eric Kingue, révèle que la soif de Paul Eric Kingue de rentre heureux tout le monde autour de lui, l’a amené à sacrifié son foyer.

Tu avais tout pour réussir dans les affaires mais tu voulais plus , tu voulais voir tout monde à l'aise comme toi ; la rage de te voir réussir seul et pas les autres autour de toi te faisait perdre le sommeil et tu voulais commencer pour ton village d'accueil, Penja.
Ton rêve pour Penja était tellement grand que nous nous sommes vus délaissés Junior , Fabiola et moi », ajoute-elle .

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter