Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 23Article 604012

Actualités of Wednesday, 23 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Sérail: voici les dernières nouvelles du palais de l'Unité sur Paul Biya

Paul Biya dans sa 39 ème année de règne Paul Biya dans sa 39 ème année de règne

Le Covidgate expose au grand jour des batailles pour le contrôle du pouvoir dans la perspective de l’après-Biya. Ces luttes rangées innervent le fonctionnement normal de l’Etat. Les observateurs s’interrogent sur les véritables tenants du pouvoir face à un président qui n’a procédé à aucun remaniement depuis bientôt 03 ans.

Le rapport de synthèse de la Chambre des comptes de la Cour suprême, en lien avec la gestion des fonds Covid, est arrivé en prélude à un rapport général plus explicite actuellement en voie d’être transmis au Chef de l’Etat. Les pressions montent de partout, tentant de diviser les membres de la Chambre des comptes ou d’intimider son président, Yap Abdou. Ce rapport plus accablant, jette une lumière crue sur l’ampleur des malversations.

Dans les prochains jours, le Conseil d’administration du Fmi doit siéger à l’effet du déblocage d’un second financement en faveur du Cameroun dans la lutte contre le Covid 19. Seule ombre au tableau, les Ong nationales et internationales, les leaders d’opinion.font pression sur l’institution financière, réclamant un audit indépendant avant tout nouveau déblocage des fonds.



Que les membres du gouvernement impliqués dans ce scandale, aient été maintenus aux affaires, apparaît aujourd’hui comme un caillou dans la chaussure des membres de la Chambre des comptes et du Tcs. Va-t-on assister à un saupoudrage dans la production d’un rapport biaisé en vue de tirer d’affaires des grosses légumes engluées dans le scandale ?





Depuis la dernière présidentielle et les différents scrutins qui s’en sont suivis, le Chef de l’Etat n’a procédé à aucun remaniement. L’annulation consécutive des festivités liées à la fête du 20 mai, prolonge chaque jour le débat sur le véritable dirigeant du Cameroun en ce moment.

Rattrapé par le grand âge, le Chef de l’Etat est-il encore en plein possession de ses moyens physiques et intellectuels ? Difficile à trancher, puisqu’il est des jeunesses séniles et des juvéniles vieillesses.

Face à ceux qui dessinent chaque jour le syndrome Bourguiba au Cameroun, les regards décryptent les moindres actes présidentiels.L’issue réservée à l’enquête judiciaire actuellement en cours au Tes, va à coup sûr apporter des éléments de compréhension de cette ambiance fin de règne où le cocasse le dispute à l’incongru. Qui gouverne le Cameroun en ce moment ? L’ambiance à tout à l’air d’une guerre sans merci des réseaux pour le contrôle du pouvoir.

Cette lutte pour le pouvoir risque d’être extrêmement violente. Il n’y a qu’en juger par la série des cambriolages spectaculaires dans des institutions névralgiques. Il faut effacer les preuves, brouiller les pistes et intimider de hauts fonctionnaires à même de démonter les connexions mafieuses entre les décideurs politiques, les milieux d’affaires, les multinationales rétives à répondre à leurs obligations fiscales…

Il apparaît que le covidgate n’est rien à côté du scandale des chantiers de la Can. Il faut éviter de donner du Cameroun l’image d’une justice à deux vitesses.

Rejoignez notre newsletter!