Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 07Article 547036

General News of Wednesday, 7 October 2020

Source: www.camerounweb.com

Sérail: un proche de Biya s'attaque sauvagement à Maurice Kamto

Dans ses colonnes, le journal Signatures n°147 a dressé un profil peu reluisant du leader du MRC qu'il qualifie de pauvre pervers tribalo-populiste. Dans ce texte ci-dessous, le journal visiblement proche du régime Biya a traité Maurice Kamto de tous les noms d'oiseaux et nargué sa stratégie de conquête d'Etoudi !


L'intégralité du texte de Signatures

Beaucoup de ceux qui l’ont suivi au début sans vraiment comprendre, ont finalement éventré ses desseins.
Anciennement ministre de Paul Biya et métaphysiquement président de la République à sa place, Maurice Kamto se présente comme le défenseur des opprimés que sont en premier selon lui, les membres de sa tribu d’origine. Mais du haut de son opulence et de son ego surdimensionné, le monde entier se résume à sa petite personne. Ses manœuvres populo-tribalistes ont pris de l’eau, même si une certaine diaspora jusqu’auboutiste et acquise à son idéologie de la domination persiste et signe…



Le ras-de marée insurrectionnel annoncé pour le 22 septembre, n’aura finalement été que des coups de boutoir par trop amorphes et clairsemés, d’un ramassis de renégats épars de par le monde. La fibre tribale escomptée n’a pas prospéré au-delà de quelques égarés çà et là.

Les ostrogoths qui ont par exemple attaqué l’ambassade du Cameroun à Bruxelles en Belgique, semblaient sortir tout droit de l’appel des votants d’un chef de village camerounais. Des patronymes d’une seule région, quasiment d’un même village, qui confirment s’il en était encore besoin, la base tribale de la cabale du Pr Maurice Kamto contre le Cameroun. Heureusement, la majorité des ressortissants de cette région sur place au Cameroun comme à l’étranger, n’ont pas ou plus mordu à l’hameçon, finalement conscients de se faire manipuler par un populiste opportuniste et embourgeoisé, transformé en girouette à force de copiner avec les uns et les autres au gré de ses intérêts.



Obligés de tirer leur pitance du labeur quotidien, les commerçants, mototaximen, «sauveteurs» et autres débrouillards de tous horizons ont compris le bien-fondé de vaquer à leurs occupations. Le pragmatisme les a contraints à reconsidérer le moutonnement passé et à percevoir différemment le discours frelaté d’un profiteur égocentrique.

Confortablement installé dans une aisance matérielle incontestable, il a cru qu’en continuant à actionner un tribalisme primaire et à tenir le discours critique envers le régime qui nourrit tous les populismes, il déclencherait un mouvement insurrectionnel lui permettant de réaliser son funeste dessein.

Populisme
Tout au long de son long délire volubile, Maurice Kamto a fait croire au peuple laborieux qu’il était avec lui dans ses combats de tous les jours pour la survie. Il jure la main sur le cœur que l’engagement des anglophones pour sauvegarder leur culture a toujours été le sien. Mais ministre délégué à la Justice, il n’a rien fait pour le rayonnement la Common Law par exemple.

A lire aussi
Cameroun - Douala: Deux présumés kidnappeurs interpellés par la police après avoir enlevé une fillette de 4 ans à l’école
Le prof prend à témoin les populations du grand Nord, pauvres parmi les pauvres selon lui, et qui bénéficieront de ses bienfaits et largesses une fois au pouvoir. Il omet cependant de rappeler qu’il les qualifia jadis de moutons et qu’à ce titre, ils sont à ses yeux condamnés au suivisme, et inexorablement dédiés à l’abattoir.

A l’intérieur de son clan, il met en avant la domination qui sied aux siens, plus intelligents et travailleurs que le reste des populations camerounaises réunies. A la puissance économique qu’ils détiennent grâce à leur ingéniosité et à la force de leurs bras, il leur faut ajouter le pouvoir politique qu’ils méritent par ailleurs, et qui leur a été du reste si injustement refusé après octobre 2008, qui l’a vu triompher au suffrage universel.



Discours lénifiant s’il en fût, qui lui a permis de recruter des adeptes fanatisés et puis, de récolter moult royalties qui l’ont mis à l’abri du besoin, si tant il est vrai qu’il ait jamais appartenu à la classe des nécessiteux.

Son discours est de ce populisme éhonté quoiqu’enrobé de miel et de lait, qui s’abreuve à la misère des populations mais proclame entre deux rots de réplétion, qu’il épouse leur combat parce qu’il est des leurs. Mais de toute évidence, Kamto est plongé dans le système jusqu’au cou. Ministre de la République pendant sept années, il s’est attribué le marché très bien rétribué du nouveau code des procédures pénales, entre autres ressources glanées dans ses errances politiques.

Et puis un beau jour, il est devenu le saint donneur de leçons que l’on connaît Mais sa diatribe ne trompe (plus) personne. Au mieux il crache dans le plat où il a pioché avec délectation pendant de très longues années ; au pire c’est un pervers doublé d’un pernicieux populiste et d’un tribaliste invétéré.Toutes choses qui le condamnent à la bénignité politique qui le caractérise.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter