Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 03Article 570949

General News of Wednesday, 3 February 2021

Source: www.camerounweb.com

Sérail: un ministre très proche de Paul Biya gravement malade !

Les nouvelles du sérail camerounais ne sont pas bonnes. Un ministre de Paul Biye serait mal en point. Il s'agit du ministre de la Défense, le très discret Beti Assomo qui brille par son absence ces derniers temps.

Son collègue de l'administration territoriale lui a ravit la vedette dans la crise anglophone. On entend plus le ministre Atanga Nji que que le ministre de la défense Assomo en ce qui concerne les militaires et la farouche guerre que l'Etat livre aux sécessionnistes.

Il y a une raison à cela, c'est la santé fragile du ministre qui se répand dans les arcans du pouvoir. D'après les confidences de Patrice Nouma, sa situation préoccupe tellement à Etoudi, que des individus dans le sérail ont fait des fiches à Paul Biya pour demander à ce qu'il soit remplacé par une autre personne. L'ex officier révèle que c'est une note des services secrets camerounais qui a véhiculé cette information.

Les services communicationnels du ministre Assomo font de leur mieux pour camoufler à chaque fois ses ennuis de santé, cette absence du ministre presqu'inexistant sur des écrans par des rumeurs. Sa dernière sortie remonte à novembre 2020. D'ailleurs ses ennuis de santé ont d'ailleurs débuté en 2018 lorsqu'il s'est effondré au quartier Général la matinée du 25 septembre, le quartier de l'armée où se trouve son ministère. Il a été transporté aux soins intensifs à l'hôpital de Yaoundé où il a été annoncé à l'opinion que le ministre souffrirait de l'hypoglycémie liée à la diminution ou insuffisance du taux de glucose du sang.


Mais c'est un secret de polichinelle, le ministre est souffrant mais arrive à se contrôler et à se maintenir. Ses mouvements quotidiens ont été réduits pour maintenir sa santé stable, raconte une autre source. Dans le sérail, ça parle, ça interroge, ça grince les dents, ça envie aussi son poste, ça convoite aussi pendant que le service communication du ministre veut faire toujours croire que la divulgation des informations sur ces ennuis de santé ne sont qu'une campagne malveillante organisée par «des détracteurs de la République, qui attaquent en même temps les symboles de l'État et ceux qui le représentent».



Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter