Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 01Article 502651

General News of Wednesday, 1 April 2020

Source: icicemac.com

Sérail :un commissaire confirme la falsification de la signature de Paul Biya

Cet article a été publié pour la première fois le 10 février 2018

Le CODE donne 48h aux oligarques Bulu pour dire la vérité au peuple Camerounais au sujet du président Paul Biya. Ce temps permet à Chantal, Franck, Junior et Brenda Biya de ne pas nous accuser de non-respect de leur intimité familiale car, Paul Biya appartient à tous les camerounais.

Nous ne pouvons plus continuer à accepter qu’on prenne nos compatriotes pour des imbéciles eu égard, à la falsification et imitation grotesques des signatures de Paul Biya dans la série des derniers décrets publiés mercredi 7 février 2018: cette mise en scène funeste , machiavélique et ubuesque ne vient que confirmer les doutes du code.au sujet de la situation du chef de l’état qu’on n’a plus vu et aperçu publiquement depuis deux semaines aujourd’hui.

e suis un ex -commissaire de police; j’ai été formé pour détecter le faux et usage du faux comme le reste de mes camarades commissaires dans une discipline que nous appelions Droit pénal spécial à l’école nationale supérieure de police. J’ai passé au peigne fin les pseudos signatures apposées sur les décrets publiés hier et attribués à Paul Biya.

En tant qu’ex OPJ formé, je peux vous affirmer sans outrance et avec une marge d’erreur quasi nulle, que les signatures apposées sur les différents décrets publiés hier: nommant le président du Conseil constitutionnel et ses autres collaborateurs; ainsi que celle apposée sur le décret convoquant le corps électoral pour les élections sénatoriales du 25 mars 2018, sont un faux et usage de faux grossier et grotesque. Ces signatures ne sont pas de Paul Biya. J’invite tous les Camerounais à bien observer la signature sur le dernier décret convoquant le corps électoral pour le 25 mars 2018.Le faux saute à l’œil nu.

Face à tous ces tripatouillages et manœuvres dignes de voyous et de la mafia, nous du Code donnons jusqu’à samedi 10 février 2018 à 21 heures, un ultimatum aux oligarques Bulu dont Fouman Akam de dire la vérité au peuple camerounais. Passé ce délai, nous prendrons nos responsabilités et n’accepterons plus qu’un groupuscule d’extrémistes prêt à tout; continue à manipuler et tromper le peuple camerounais. Nous annoncerons ce que ces extrémistes essayent d’occulter pour gagner du temps.

A bon entendeur salut!

Junior Zogo
Pour le Code

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter