Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 09Article 578266

Actualités of Tuesday, 9 March 2021

Source: lescoopsdafrique.com

Sérail: les circonstances de la mort suspecte d'un ministre en fonction de Paul Biya

Paul Biya président du Cameroun Paul Biya président du Cameroun

Dans un communiqué parvenu lundi soir,08 mars 2021 à la rédaction de l'Agence Digitale d'Informations Africaines(ADIA),le Premier Ministre Joseph Dion Ngute annonce la mort à 66 ans d'un membre de son gouvernement.


Au Cameroun,le Ministre Délégué auprès du Ministre des relations extérieures chargé du monde islamique n’est plus.

Adoum Gargoum a rendu l’âme lundi, 08 mars 2021 dans la capitale politique camerounaise, après quelques jours d’hospitalisation à l’hôpital de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale. La nouvelle de la mort de ce fidèle du président Paul Biya a créé un électro choque tant au sein du gouvernement que dans la famille du défunt.

Fils du département du Logone et Chari dans la partie septentrionale du pays,Adoum Gargoum fut un homme d’Etat très charismatique et discret, né le 7 août 1954 à Kousséri dans la Région de l’Extrême-Nord Cameroun.
Administrateur principal du travail et de la prévoyance sociale, Adoum Gargoum était diplômé l’ Ecole Nationale D’Administration Et De Magistrature (ENAM) .
D’octobre 1985 à décembre 1988, il a occupé le poste de premier adjoint de l’inspecteur provincial du travail de l’Extrême Nord. Il devient par la suite inspecteur provincial principal du Travail et de la Prévoyance sociale dans plusieurs régions du Cameroun : décembre 1988-septembre 1990 (Extrême Nord), septembre 1990-août 1992 (Adamaoua).

Il occupe par la suite des fonctions administratives. Du 14 août 1992 au 16 juin 1995, il est secrétaire général au ministère de la Recherche scientifique et technique.

Du 16 juin 1995 au 7 décembre 1997, il occupe le poste de secrétaire général au ministère de l’Administration territoriale. Le 0 7 décembre 1997, ce militant du rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais va occuper le poste de ministre délégué auprès du ministère des Relations extérieures chargé des relations avec le monde islamique .Poste qu’il occupera jusqu’à sa mort ce 08 mars 2021.

Adoum Gargoum,66 ans à sa mort était hospitalisé depuis quelques jours à l’hôpital central de Yaoundé après avoir été testé positif au Covid-19 avec son épouse.

Des sources indiquent que”devant la très forte altération de son état de santé, il a été transféré dimanche,07 mars 2021 à l’hôpital de la Cnps où il a rendu l’âme”.Adoum Gargoum sera inhumé ce mardi,09 mars 2021 en présence du Représentant personnel du Chef de l’Etat Paul Biya.La nouvelle de sa mort intervient au moment où les camerounais s’impatientent pour un nouveau gouvernement.

Discret et efficace, le nom d’Adoum Gargoum était cité par des sources bien introduites au poste de prochain”Ministre délégué à la Présidence, chargé de la défense”. Poste qu’il n’occupera jamais. Au Cameroun, c’est l’un des rares membres du gouvernement à mourir en fonction.Après le décès le 28 janvier 2007 de Justin Ndioro, ministre chargé de Missions assurant l’intérim du ministère des Mines, dont le titulaire du poste Alphonse Siyam Siewé avait été débarqué et placé en garde-à-vue.

Dans sa région d’origine, l’Extrême-nord, plusieurs personnes contactées par notre rédaction déclarent sans preuve que:” le ministre Adoum Gargoum aurait été sacrifié en cette période d’attente d’un nouveau gouvernement pour crédibiliser la présence du Covid-19 au Cameroun”.

Rejoignez notre newsletter!