Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 05Article 577513

Actualités of Friday, 5 March 2021

Source: 237online.com

Sérail: la gestion des fonds Covid au cœur d'une violente guerre d'audits

Le ministre de la Santé, Dr Manaouda Malachie Le ministre de la Santé, Dr Manaouda Malachie

Alors que la copie de l’audit entamé par le Conseil supérieur de l’Etat le 11 janvier dernier sur la gestion des fonds pour la lutte contre le coronavirus n’a pas encore été rendue, le ministre des Finances veut confier cette tâche à un cabinet indépendant.

Le gouvernement veut absolument lever toutes les zones d’ombre qui existent ou pourraient exister dans la gestion des fonds pour lutter contre la propagation du coronavirus. Pour ce faire, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a lancé le 16 février 2021, un avis à manifestation d’intérêt pour la présélection des cabinets de consultants pour la mission d’audit indépendant des dépenses publiques liées à cette pandémie au Cameroun. L’objectif de cette mission initialement consiste à émettre une opinion d’audit indépendant sur l’utilisation des fonds mobilisés pour cette lutte et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020. Laquelle mission sera financée par le budget de l’Etat tel que le précise Louis Paul Motazé et portera sur la gestion, l’utilisation et la transparence des ressources mises à disposition de toutes les entités publiques pour financer les dépenses liées au Covid-19 sur la période allant de mars à décembre 2020.

C’est un audit qui va s’étendre sur 4 volets notamment : un audit organisationnel et institutionnel qui aura pour but de questionner la pertinence du dispositif institutionnel, organisationnel et technique mis en place pour la gestion des dépenses liées au Covid-19; une évaluation de la transparence des mécanismes de passation des marchés liés au Covid-19 et de l’exhaustivité de la publication des résultats de ces marchés avec la confirmation de la liste des bénéficiaires effectifs ; un audit de performance qui permettrait de s’interroger d’une part sur la pertinence des actions retenues et d’autre part sur l’efficacité de leur réalisation en termes de résultats et de délais et enfin, un audit de régularité pour s’assurer du respect des lois et règlements notamment dans l’exécution des dépenses, en veillant sur l’effectivité du service fait conformément aux contrats de service.

Bailleurs de fonds Il faut rappeler que cet audit a été longtemps réclamé par les citoyens et que s’il aboutit à des résultats concrets, transparents et incontestables, c’est que le gouvernement (le ministère de la Santé publique) ne sera certainement plus taxé d’avoir géré les fonds liés à la lutte contre le coronavirus de façon opaque. Il s’agit notamment des 180 milliards de Fcfa que le Cameroun a reçu des bailleurs de fonds sous forme de prêts concessionnels et du financement d’urgence obtenu du Fonds monétaire international (Fmi), au titre de la facilité de crédit rapide. Par ailleurs, il sied d’indiquer que cet audit va également probablement mettre un terme au conflit de compétences qui existait entre la Chambre des comptes et le Consupe. D’ailleurs la mission entamée par le Consupe en janvier 2021 pour apporter la lumière à ce sujet et qui a été financée à près de 34 milliards de Fcfa, n’a jusqu’à présent, donné aucune suite. La copie reste attendue.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter