Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 24Article 615181

Actualités of Tuesday, 24 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Sérail : en colère, Paul Biya refuse de recevoir le président de la CAF

Paul Biya président du Cameroun Paul Biya président du Cameroun

• Patrice Motspe n'a pas été reçu lors de son séjour au Cameroun

• Une visite du président de la CAF au Sultan des Bamouns aurait provoqué la colère d'Etoudi

• Le roi des Bamouns n'est pas en de bons termes avec les cadres de son parti




Présent au Cameroun le 17 août dernier pour la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021, le président de la CAF n’a pas été reçu par Paul Biya. Une surprise, quand on sait que le président Camerounais a pour habitude de s’entretenir au palais de l’Unité, avec les personnalités du football africain et mondial, lorsqu’elles sont au Cameroun.

A l’issue de la cérémonie du tirage au sort de la CAN 2021, Patrice Motsepe a immédiatement quitté le Cameroun, alors qu’une rencontre avec Paul Biya était prévue. « Le président sud-africain de la CAF s’était rendu, la veille du tirage au sort prévu le 17 août dans la ville de Foumban, dans la région de l’Ouest afin d’y rencontrer Ibrahim Mbombo Njoya, le puissant sultan des Bamouns. Un rendez-vous que le palais d’Etoudi n’a guère apprécié. Le fait que celui-ci ait lieu avant l’audience de Motsepe avec le chef de l’État a été perçu comme un faux-pas diplomatique », révèle Jeune Afrique.

Malgré sa proximité avec le régime, le sultan des Bamouns n’est pas en de bons termes aves les cadres du RDPC. « Le sultan des Bamouns siège au Sénat pour le compte du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir) », tente de se justifier l’entourage du Sud-Africain. Alors qu’au sein du parti, « Ibrahim Mbombo Njoya s’est créé beaucoup d’inimitiés à Etoudi et au RDPC lors du Grand Dialogue national sur la crise anglophone en septembre 2019 »,nous apprend Jeune Afrique. En effet, sa prise de position sur le code électoral, la limitation des mandats ne lui sont toujours pas pardonnée au sein du RDPC.

«Pour n’avoir pas tenu en compte de ce contexte politique camerounais, le milliardaire sud-africain a été prié d’attendre un prochain rendez-vous avec Paul Biya. Le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, comme la plupart des cadors du gouvernement, a quant à lui boudé la cérémonie de tirage au sort », ajoute JA.

Outre cet incident entre les deux parties, la visite de Patrice Motsepe a aussi « été perçue comme une marque de son soutien à Seidou Mbombo Njoya, fils du monarque traditionnel et surtout actuel président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) ». Ce dernier devrait compétir pour sa propre succession.

Rejoignez notre newsletter!