Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 13Article 527068

Politique of Monday, 13 July 2020

Source: Actu Cameroun

Sérail: Paul Eric Kingue lance un défi au ministre de la Décentralisation


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le maire de la commune d’arrondissement de Njombé-Penja, veut amener toutes les entreprises installées dans son territoire à contribuer au bien-être de la population. Toute chose qui ne plait pas au ministre de la décentralisation.
Ce n’est pas la paix des braves entre Paul Eric Kingue et George Elanga Obam. Dans un message daté du 1er juillet 2020, avec pour objet, «exercice de la compétence relative à l’exploitation des substances minérales non concessibles transférées aux communes par le code général des collectivités territoriales décentralisées», et adressé aux préfets de la République du Cameroun, le ministre de la décentralisation, George Elanga Obam, fait une recommandation.


Notamment, que les patrons administratifs des départements ordonnent aux maires de leur territoire de commandement de « sursoir immédiatement » à l’exercice de leur compétence relative à l’exploitation des substances minérales à l’exercice de leur compétence relative à l’exploitation des substances minérales non concessibles transférées par la loi du 24 décembre 2019, portant code général des collectivités territoriales décentralisées, ceci, en attendant la signature du décret fixant les modalités d’exercice de ladite compétence.

Paul Biya
Paul Éric Kingue est monté au créneau pour dénoncer l’attitude du ministre. « Monsieur le ministre de la décentralisation, pour une fois, respectez Paul Biya ! Un message porté fax n’arrête ou ne suspend pas la loi. Paul Biya ne peut pas promulguer une loi et votre message porté la bloque. Ressaisissez-vous. Avant que je n’attaque votre acte en justice administrative, car vous n’avez aucun égard à l’égard du droit administratif », clame ce dernier.



Par ailleurs, il menace : « pour favoriser le pillage de nos richesses, je ne vous laisserai pas humilier un chef d’Etat à ce point, même si je ne suis pas de son bord ». Et il conclut : « respectez le peuple qui souffre, Paul Biya et la loi. Le monde nous regarde ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter