Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 07Article 560786

General News of Monday, 7 December 2020

Source: Bertin Metsengue

Sérail : Paul Biya lance l'exploitation pétrolière de la presqu'île de Bakassi

Au terme de la deuxième session du conseil d’Administration de la Société Nationale des Hydrocarbures-SNH tenue entre le 19 et le 26 Novembre dernier, il ressort que le Cameroun est en négociation avec le pétrolier chinois ADDAX Petroleum Cameroon Limited pour un partage de production sur le bloc Ngosso à Bakassi .

LA CAMEROUNITE DE BAKASSI UN LONG FLEUVE PARSEME D'OBSTACLES
Le président Camerounais Paul Biya met le cap sur sur l’exploitation des gisements de pétrole de la presqu’ile de Bakassi. Longtemps disputée avec le Nigeria. Le Cameroun a fini par résoudre pacifiquement ce conflit frontalier sans escalade militaire majeure en 2006. Il a fallu à ce chef d’Etat expérimenté de mettre tous les moyens diplomatiques et juridiques dont il disposait pour persuader son voisin nigérian de libérer cette presqu’ile de 1000 km2 riche en hydrocarbures et ressources halieutiques depuis 1993. Durant plus d’une décennie, alors que certaines puissances occidentales tentaient de pousser les deux pays dans un affrontement militaire, Paul Biya et son homologue Nigérian, OLESSEGUN OBASSANDJO ont choisi la voie de la justice internationale et de la diplomatie. Mais non sans privilégier le pacte tacite de non agression et de secours mutuel qui existe entre les deux nations du golfe de Guinée depuis 1967.

Qu’attendait Biya depuis tout ce temps ?
Le Cameroun a attendu 14 ans avant de lancer l’exploitation de cette presqu’ile. En clair avant le 30 juin 2020, le sous sol camerounais était régi par les accords spéciaux depuis 1960 qui donnaient à la France l’exclusivité de l’exploitation de tous les gisements et minerais connus et non connus du sous sol du pays. Paul Biya , qui n’a pas fait tout ce travail pour les autres a préféré attendre l’an 2020 et le 30 Juin. Dépassé cette date , « la mère patrie » n’avait plus la main mise sur le sous sol camerounais du coup l’homme providentiel a immédiatement mis en place des procédures pour lancer l’exploitation de ce cadeau du ciel qui doit bénéficier au peuple camerounais tout entier sans distinction aucune. Mais Yaoundé avait déjà depuis 2004 octroyé un permis de recherche à cette entreprise chinoise depuis le 19 mars 2004. Ce permis couvrait 474 km2. Le permis avait donc expiré le 25 Janvier 2016, non sans de très bons résultats.

BAKASSI , LE FCFA ET LA CHINE , LES RAISONS DU DESAMOUR AVEC « SES MAITRES D’HIER »
Paul Biya, arrivé au pouvoir le 06 Novembre 1982 au Cameroun un pays était soumis à plusieurs contraintes. Notamment, les accords spéciaux que son prédécesseur a eu à signer par contrainte contre une indépendance partielle. C’est le lieu de le Dire, Ahmadou Ahidjo est un patriote qui a continué l’œuvre de Ruben UM Nyobe non pas dans le radicalisme UPCiste mais dans dans le tempérament et la méthode qui était les siens. Il a donc réussi a négocié l’indépendance politique pour que son successeur parachève l’indépendance économique. Paul Biya à la suite de son successeur a choisi de ne pas affronter ses maitres d’hier mais de les dompter sur leurs propres règles. Jusqu’en 2008.

Contre toute attente, l’Assemblée Nationale du Cameroun va modifier la constitution poussée par une forte mobilisation populaire pour permettre au Grand Baobab d’Afrique de parachever son œuvre : Indépendance totale du Cameroun et Industrialisation du Pays. Après sa brillante élection en Octobre 2011. « Ces maitres d’hier » qui espéraient une alternance au sommet ou du moins mettre un pantin à la tête du Cameroun sont tous pris de court. Du coup , ils décident de semer le chaos dans cette ilot de paix et de stabilité qu’est le 237. Boko Haram, terroriste amboys tout y passe. Mais Biya connaissant les methodes de « ses maitres d’hier » a longtemps en avance mis de cotés les accords de défense et construit une armée puissante capable de faire face à toutes formes de menaces. De nos jours, il ne leur reste plus que la campagne de diabolisation et de dénigrement du Cameroun et de ses institutions. A l’intérieur du les complices sont ceux là qui ont mis en place les groupes armés terroristes au NOSO et certains peuvent aisément comprendre pourquoi tous les pays qui hébergent les financiers des groupes terroristes ambaboys les protègent à l’exception du Nigéria.

D’autres part dans son interview, le jeune président Français Emmanuel Macron fustigeait Yaoundé de ne plus faire assez dans la lutte contre Boko Haram et que le Tchad commençait déjà à manifester son mécontentement et il attirait l’attention d’une résurgence de cette menace. En s’appuyant sur une certaine opinion qui accusait la France d’être derrière cette nébuleuse est-ce dire donc qu’elle annonce une relance de sa machine ? En tout cas, le peuple Camerounais doit être mobilisé autour de son président et il fumera enfin le vent de la liberté après plus d’un siècle de servitude. wait and see !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter